La FMCSA présente un rapport sur la remise à zéro au Congrès

0

La Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) a présenté au Congrès un rapport comparant deux versions différentes de la règle de remise à zéro après 34 heures de service.

L’étude de la FMCSA a examiné des horaires de travail d’une durée de cinq mois et tenait notamment compte des éléments suivants : collisions, collisions évitées, fatigue et vigilance des chauffeurs, en plus des résultats de santé à court terme des chauffeurs de véhicules automobiles commerciaux fonctionnant avec une période de repos d’une seule nuit, comparativement à des chauffeurs optant pour une période de deux nuits ou plus.

L’étude a démontré qu’il n’y avait pas de différence notable entre les deux dispositions et que les chauffeurs des deux groupes se retrouvaient avec des heures moyennes de travail, des heures moyennes en période de service, un nombre moyen d’événements critiques en matière de sécurité par 100 heures de temps de conduite instrumenté, des vitesses de réponse moyennes aux tests de vigilance psychomotrice, et des scores moyens de stress subjectif similaires.

Bien que la plupart des résultats entre les deux dispositions soient similaires, l’étude démontre que la période de remise à zéro après 34 heures (deux nuits) est bénéfique pour les chauffeurs puisqu’elle leur donne l’occasion d’accumuler le temps et la qualité de sommeil nécessaires pour se remettre de la fatigue et réduire le stress.

De plus, l’étude a analysé les répercussions sur la sécurité et la fatigue des chauffeurs qui avaient moins de 168 heures entre leurs périodes de remise à zéro, et de ceux qui avaient au moins 168 heures entre leurs périodes, et a dévoilé des résultats moyens similaires entre les deux groupes de chauffeurs.

Pour participer à l’étude, la FMCSA a recruté des chauffeurs provenant de flottes de toutes les tailles et de secteurs d’activité variés comme le transport longue distance, les remorques plateau, les camions frigorifiques, les citernes et les remorques fourgons.

Les données pour l’étude ont été recueillies à partir des sources et méthodes suivantes :

Dispositifs d’enregistrement électronique;

Tests de vigilance psychomotrice;

Montres ActiGraph qui évaluent le sommeil;

Systèmes de surveillance embarqués s’appuyant sur des caméras;

Auto-rapports par téléphone intelligent qui mesurent la somnolence, le stress, les heures de sommeil et la consommation de caféine.

Partager.

Laisser une réponse