Motorisation électrique : Cummins signe un protocole de partenariat 50/50 avec le fabricant russe KAMAZ

0

Cummins vient de signer un protocole d’entente avec la firme russe KAMAZ, un fabricant de camions qui est également impliqué dans le développement de solutions de motorisation électrique.

La coentreprise à propriété égale (50/50) sera désignée sous le nom de Cummins KAMA et visera à élaborer une nouvelle gamme de véhicules électriques KAMAZ tirant leur énergie de batteries embarquées.

Il est à noter que les deux firmes n’en sont pas à leur première collaboration, puisque KAMAZ produit des moteurs Cummins ISB depuis 2006 et ISL depuis 2017.

Cette nouvelle coentreprise dans le secteur de l’électrification de véhicules commerciaux vient s’ajouter à d’autres alliances ou acquisitions conclues par Cummins dans ce domaine récemment, qu’il s’agisse de la californienne Efficient Drivetrains, Inc. (EDI) ou encore de la chinoise JAC Motors. Cummins a par ailleurs annoncé hier au salon IAA de Hanovre, en Allemagne, qu’elle misera aussi sur l’hybride afin de prolonger l’autonomie de ses véhicules électriques.

« Cummins a posé des gestes stratégiques afin de donner un élan significatif au volet électrification de nos opérations », a déclaré Tom Linebarger, PDG de Cummins Inc. « KAMAZ amène avec elle un éventail de solutions éprouvées en cette matière, ce qui permettra d’étendre le rayon d’action et d’accroître la fiabilité de nos groupes propulseurs électriques », a-t-il ajouté.

Le protocole d’entente signé aujourd’hui prévoit que Cummins et KAMAZ collaboreront à la conception d’autobus et de camions électriques. Cummins fournira notamment à KAMAZ des prototypes de groupes propulseurs entièrement électriques destinés à des applications de bus urbains et de camions de livraison à rayon d’action moyen.

De son côté, KAMAZ donnera un coup de pouce à Cummins du côté des transmissions de véhicules hybrides en lui fournissant des prototypes conçus pour les poids lourds russes.

Rappelant la longue histoire de partenariat entre Cummins et son entreprise, le PDG de KAMAZ Sergey Kogogin estime que Cummins sera « une partie intégrante de la matérialisation de nos nouveaux projets. » M. Kogogin précise : « Il y a un besoin à combler en matière de transmissions électriques de qualité. En joignant nos efforts dans ce domaine, nous serons en mesure d’offrir un produit de haute technologie qui se taillera une position enviable sur le marché. »

Les prototypes nés de cette nouvelle union seront d’abord testés sur des autobus, camions de poids moyen et lourd KAMAZ. Par la suite, si les progrès escomptés et les homologations nécessaires sont au rendez-vous, les deux partenaires évalueront l’ampleur du marché potentiel pour ce segment de produits et définiront plus en détails les modalités de leur coopération.

Partager.

Laisser une réponse