Américaine

Préoccupations à l’audience américaine sur les GES et adoption imminente pour le Canada

La réglementation sur l’efficacité énergétique et les émissions de GES pour les camions poids lourds et de poids moyen, telle que proposée par les États-Unis et sur le point d’être adoptée par le Canada, a fait l’objet d’une audience publique en Californie. Les représentants de l’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis et de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) ont tenu cet événement afin de recueillir des commentaires sur leur proposition conjointe. Une audience avait également eu lieu le mois dernier à Chicago. Représentants du gouvernement et des agences environnementales, fabricants, flottes et autres organismes connexes se sont vu accorder chacun cinq minutes pour faire une déclaration publique sur la phase 2 du règlement proposé sur les émissions de GES, tel que décrit présentement. Un comité composé de hauts membres de l'EPA et la NHTSA était chargé d’écouter et de poser des questions de clarification.

TransForce acquiert l’entreprise américaine Hazen Final Mile

TransForce, un chef de file canadien dans le secteur du transport et de la logistique, a acquis le service de livraison Hazen Final File de l’entreprise américaine Hazen Transport. Les détails de la transaction n’ont pas encore été révélés. Les activités de l’entreprise demeureront à Taylor, au Michigan. Elles seront combinées aux activités de Dynamex, le service de livraison le jour même et du dernier kilomètre de TransForce, mais conserveront leur marque et leur réseau distincts. L’entreprise Hazen Final Mile a été fondée en 1992 et dessert 17 marchés américains d’importance, engrangeant des revenus annuels de plus de 45 millions $, selon TransForce. Parmi ses clients, on retrouve plusieurs détaillants du palmarès Fortune 500, des fabricants et des distributeurs appartenant à un large éventail d’industries, y compris celles de l’automobile, de la santé et des produits ménagers.

Une compagnie intermodale américaine construira un terminal à Montréal

La compagnie intermodale CSX Corporation, dont le siège social est en Floride, a annoncé son intention de construire un nouveau terminal à Salaberry-de-Valleyfield, près de Montréal. Le nouveau terminal augmentera les possibilités d’affaires pour le commerce transfrontalier, indique la compagnie. «L’ouverture d’un terminal près de Montréal nous donnera l’occasion de bâtir des relations avec des nouveaux clients dans notre réseau, d’élargir l'accès à de nouveaux marchés, et d’améliorer l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement en Amérique du Nord», a déclaré Clarence Gooden, vice-président exécutif et directeur commercial chez CSX. Le terminal, évalué à 100 millions de dollars, s’étend sur 89 hectares et comprend de l’équipement pour tirer profit de l'efficacité et des avantages environnementaux du transport ferroviaire intermodal, comme trois grues-portiques sur pneus et plusieurs innovations respectueuses de l’environnement dans les domaines de la réduction du bruit et de la protection des cours d'eau en aval. Les installations augmenteront la capacité du réseau intermodal de CSX et permettront aux clients canadiens d’obtenir un service domestique et international relié au réseau ferroviaire de 21 000 milles de CSX en territoire américain.

Un transporteur appartenant à TransForce augmente le salaire des chauffeurs

Transport America, l’une des divisions américaines du géant canadien TransForce, a augmenté le salaire de ses chauffeurs actuels et futurs. Les voituriers-remorqueurs recevront une augmentation de 0,02$ par mile, les chauffeurs en équipe une augmentation de 0,01$ par mile et le transport de matières dangereuses (TMD) procurera une augmentation de 0,04$ par mile. Les chauffeurs nouvellement embauchés peuvent s’attendre à un salaire maximum de 0,40$ par mile et de 0,43$ par mile s’ils ont plus de quatre ans d’expérience. Cette annonce survient après une annonce similaire de U.S. Xpress et de Con-Way. «La nouvelle structure salariale renforce la position de Transport America parmi les leaders de l’industrie en ce qui concerne les salaires.

RAPPEL : la SAAQ ne délivre plus de permis de conduire Plus

Il demeure toutefois valide jusqu’à sa date d’expiration, avec les mêmes privilèges. La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) ne délivre plus de permis de conduire Plus. Il demeure toutefois valide jusqu’à sa date d’expiration, avec les mêmes privilèges. Lorsque leur permis Plus arrivera à expiration, les titulaires devront obtenir un permis régulier, s’ils veulent conduire, et un document de voyage (passeport, carte NEXUS, etc.) s’ils veulent traverser la frontière américaine. En cas de perte, de vol ou de bris, d’ajout ou de retrait d’une condition ou d’une classe de permis, le permis Plus ne pourra pas être remplacé. Partagez ce courriel avec vos collègues et les membres de votre organisation!

La Cour américaine rejette la pause de 30 minutes et maintient la remise à zéro après 34 heures

La Cour d'appel américaine pour le District de Columbia Circuit a confirmé la disposition de remise à zéro après 34 heures de service, selon la nouvelle réglementation sur les heures de service pour les chauffeurs de camion, mais rejette la pause de 30 minutes pour les conducteurs courte distance. «La Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) l’a emporté non pas grâce à la solidité de ses prouesses réglementaires, mais plutôt grâce à une simple guerre d’usure», a écrit la juge Janice Roberts Brown devant l’unanimité de la Cour. Dans la décision rendue la semaine dernière, la Cour s’en est principalement remis à l’expertise de la FMSCA en ce qui a trait aux détails techniques.