Antiblocage

Résultats du blitz : 13,2 pour cent des freins jugés dangereux

Malgré la semaine de la sécurité des freins largement promue par les médias sociaux, 13,2 pour cent des véhicules vérifiés lors du blitz d’une semaine en Amérique du Nord, ont été mis hors service en raison d’infractions liées aux freins. En outre, 14,8 pour cent ont été mis hors service pour des problèmes non liés aux freins. Certains camions étaient en infraction dans les deux catégories. La Commercial Vehicle Safety Alliance (CVSA) a mené 18 385 inspections de véhicules commerciaux et de freins à travers tous les États, provinces et territoires – au cours de la semaine du 11 au 17 septembre – dont les résultats ont été dévoilés lundi dernier. Les inspections comprenaient l'analyse des composantes du système de freinage afin d'identifier les pièces manquantes ou mal fixées; les fuites d’air ou les fuites hydrauliques; les garnitures, les plaquettes de frein, les tambours ou les disques fissurés, endommagés ou usés; et d’autres pièces défectueuses du système de freinage. Les inspecteurs ont également vérifié la conformité des systèmes antiblocage des roues – une initiative qui a débuté lors de la journée de contrôle des freins tenue sans préavis par la CVSA en mai dernier. La semaine de la sécurité des freins (Brake Safety Week) fait partie de l’Operation Airbrake Program parrainé par la CVSA, en association avec l’American Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) et le Conseil canadien des administrateurs en transport motorisé (CCATM). Le programme a d’abord été développé au Canada en 1998.