Assurance

Neuvième édition du guide Conduire un véhicule lourd

La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) publie une édition remaniée du guide Conduire un véhicule lourd. Cette nouvelle édition comprend les changements apportés au Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers qui entreront en vigueur le 20 novembre 2016. Le guide s’adresse à toute personne qui désire apprendre à conduire un véhicule lourd, mais il est également une référence générale pour tous les conducteurs de ce type de véhicules. Il contient les principales obligations des conducteurs de véhicules lourds, certaines techniques de conduite ainsi que les normes de sécurité auxquelles ces véhicules doivent répondre. Cette 9e édition est maintenant en vente en librairie et sur le site des Publications du Québec??.

La SAAQ poursuit ses activités de sensibilisation aux angles morts des véhicules lourds

Les contrôleurs routiers de la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), en collaboration avec l'Expo de Saint-Hyacinthe, ont tenu aujourd'hui une activité de sensibilisation portant sur les angles morts des véhicules lourds. Grâce à des outils de marquage au sol, les journalistes présents ont pu faire le tour d'un véhicule lourd et constater l'imposante dimension de ses angles morts. Et prenant place derrière le volant, ils ont pu réaliser que ce qui se trouve dans les zones d'angles morts autour du véhicule est quasi invisible pour le conducteur. C'est aux intersections en milieu urbain que la situation est la plus préoccupante, puisque c'est là qu'ont lieu la majorité des accidents impliquant un piéton ou un cycliste. Les angles morts à l'avant et sur le côté droit des véhicules sont particulièrement problématiques. Les piétons et les cyclistes n'ont aucune protection en cas d'impact; c'est pourquoi la visibilité est un facteur déterminant pour leur sécurité. Piétons, cyclistes et conducteurs devraient toujours établir un contact visuel entre eux avant de traverser une intersection.

Bilan routier 2015

La présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Nathalie Tremblay, a rendu public le bilan routier du Québec pour l’année 2015. L’une des conclusions qui en ressort est qu’en matière de sécurité routière, on ne doit rien tenir pour acquis. Le bilan 2015 révèle en effet un total de 361 décès, soit 39 de plus qu’en 2014. Le nombre de blessés graves a augmenté de 0,3 pour cent, alors que les blessés légers sont en hausse de 3,2 pour cent. Toutefois, 2015 constitue le deuxième meilleur bilan enregistré au Québec depuis 1945. «Malgré tous les efforts consentis, les progrès réalisés en sécurité routière demeurent fragiles. Le bilan routier de 2015 nous donne en effet un signal que nous devons poursuivre nos efforts, réinventer les façons d’influencer les comportements des conducteurs et faire preuve d’innovation dans nos interventions», a souligné Mme Tremblay.

Bilan routier 2014 – La plus importante amélioration des huit dernières années

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, accompagné de la présidente et chef de la direction de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), Nathalie Tremblay, a dévoilé les données du bilan routier et les résultats financiers du Fonds d’assurance pour l’année 2014. Pour une huitième année consécutive, le Québec peut se féliciter de connaître une amélioration marquée du bilan routier ainsi que son plus bas taux de mortalité sur les routes. Le nombre de personnes décédées dans un accident de la route a diminué de 14,1 %, s’établissant à 336 décès, soit 55 de moins qu’en 2013. Le nombre de blessés graves a par ailleurs connu une baisse considérable en 2014. En effet, on dénombre 1 573 blessés graves, soit 8,7 % de moins qu’en 2013. Le nombre de blessés légers a également diminué de 4,8 % par rapport à 2013.