Navigation: capacité

Environnement d’affaires
0

Le Règlement sur les normes de charges et de dimensions applicables aux véhicules routiers et aux ensembles de véhicules routiers exige que les capacités des pneus et de l’essieu directionnel soient disponibles lors d’une intervention de contrôle sur route. Ces informations sont exigées afin de pouvoir autoriser la limite de charge maximale des catégories d’essieux. Dans la majorité des cas, la capacité des pneus est inscrite sur le flanc des pneus, et la capacité de l’essieu directionnel sur le cadre intérieur de la porte du conducteur. Néanmoins, il est possible que ces informations ne soient pas présentes sur certains types de véhicules tels qu’un véhicule-outil (par exemple : niveleuse, chargeuse, tracteur de ferme). L’exploitant d’un tel véhicule pourrait voir ces limites de charges axiales diminuées, à moins qu’un document officiel atteste de ces informations et qu’il soit à bord du véhicule. Ce document peut être délivré par le fabricant, le concessionnaire, l’autorité gouvernementale compétente ou un ingénieur. Il doit comprendre le nom, l’adresse et la signature de la personne, de l’organisation ou de l’entreprise qui l’a délivré, la capacité de l’essieu directionnel et la capacité des pneus, le numéro d’identification du véhicule et les caractéristiques des pneus. Le document doit pouvoir être remis à l’agent de la paix qui effectue le contrôle des limites de charge du véhicule ou de l’ensemble de véhicules.

Environnement d’affaires
0

Les volumes de TransCore Link Logistics pour les chargements canadiens et transfrontaliers ont poursuivi leur forte progression au deuxième trimestre de 2016. En comparaison avec le mois dernier, les volumes sont restés relativement stables, en léger recul de 2 pour cent par rapport au mois précédent. En glissement annuel, ils ont reculé de 6 pour cent par rapport à juin 2015. Les plus importants volumes de chargement, pour la première moitié de l’année, ont été observés en mai et sont inchangés par rapport à mai 2015. Le deuxième trimestre de 2016 a affiché une amélioration des volumes de chargement, avec une progression de 11 pour cent par rapport au trimestre précédent. En glissement annuel pour le trimestre, les volumes ont reculé de 8 pour cent pour le deuxième trimestre de 2015. À ce jour, la tendance des volumes de chargement a été à la hausse depuis le début de l’année et les volumes de chargement globaux ont été similaires à 2013.

Environnement d’affaires
0

Le Ministère rappelle aux utilisateurs de véhicules lourds et aux expéditeurs que les limites de charge autorisées sont réduites en période de dégel sur l’ensemble des chemins publics. Il en est ainsi chaque année afin de tenir compte de la capacité portante plus faible du réseau routier durant cette période. Pour la période de dégel 2016, les dates visées de début et de fin de la période de restriction des charges, pour chacune des zones de dégel, sont les suivantes :

Environnement d’affaires
0

Le ministère des Transports du Québec informe les utilisateurs de véhicules lourds, de même que les expéditeurs, que la période au cours de laquelle les limites de charges autorisées sont réduites en raison de la diminution de la capacité portante du réseau routier débutera le lundi 30 mars dans la zone 1, et le lundi 6 avril dans les zones 2 et 3. Comme par les années passées, les dates de début et de fin de cette période sont modulées de manière à refléter le contexte climatique de chacune des trois zones établies. Ces dates couvrent non seulement le dégel proprement dit, mais également la période durant laquelle la chaussée récupère sa capacité portante. Ainsi, en 2015, les dates de début et de fin de la période de dégel pour chacune des zones sont les suivantes : Zone 1 : Du lundi 30 mars (00h01) au vendredi 29 mai (23h59)

Environnement d’affaires
0

Affichant une lecture de -6,6, l’indice des conditions d’expédition FTR de septembre demeure pratiquement inchangé par rapport au mois précédent, reflétant le maintien des déficits de capacité qui détériorent le service ou imposent des taux plus élevés. Avec le resserrement soutenu de la capacité et des augmentations salariales annoncées par certaines flottes, on prévoit que le coût d’expédition des marchandises demeurera élevé. Le ralentissement typique du tonnage du fret durant l’hiver n’offrira qu’un sursis mineur et de courte durée, alors que l’indice des conditions d’expédition devrait rester dans le même spectre dans un avenir prévisible. Jonathan Starks, directeur de l’analyse du transport chez FTR, a déclaré : «Bien que la capacité des camions n’ait pas été aussi mauvaise que ce que nous avons vu au cours de l’hiver dernier, elle est demeurée serrée et, par conséquent, les taux ont été élevés toute l’année. Récemment, la préoccupation est passée de la capacité sur les routes à des problèmes dans les ports. À cause de la congestion portuaire, nous voyons les impacts potentiels sur les prévisions des commerçants par rapport au Black Friday. Pour ajouter aux ennuis, les importateurs subissent les surcharges imposées par les ports. De plus, ils sont aux prises avec des retards dans l’acheminement des marchandises ainsi que des coûts supplémentaires. Si une résolution du conflit de travail sur la côte ouest ou un ralentissement hivernal du fret ne facilite pas la situation, ceux qui dépendent de ces ports pourraient être aux prises avec un environnement d’exploitation très difficile au début de l’année 2015.

Environnement d’affaires
0

L’indice des conditions d’expédition FTR a augmenté d’un point en avril, pour atteindre une lecture de -7,7, montrant un léger recul des perspectives de capacité critique, comme le laissent entrevoir les lectures du mois précédent. Cependant, ce changement mensuel n’annonce aucune réelle amélioration de la capacité du camionnage, qui reste extrêmement serrée. L’indice demeure bas, reflétant les lectures d’utilisation de la capacité des camions se situant autour de 98-99 pour cent, et laissant entrevoir peu de répit jusqu’à la prochaine récession. La croissance du fret devrait rester forte jusqu’à la fin de l’année, et le taux payé par les expéditeurs pour le transport du fret continuera d’augmenter.

Environnement d’affaires
0

L’indice des conditions d’expédition FTR a augmenté de plus d’un point en mars, pour atteindre une lecture de 8,69, ce qui reflète la capacité extrêmement serrée du secteur des charges complètes. Il y a une possibilité d’allègement de la capacité dans ce secteur au cours des prochains mois, si la croissance du fret ralentit comme prévu au deuxième trimestre. Les conditions d’approvisionnement actuelles tendues sont principalement causées par une réglementation ralentissant les capacités d’expédition, de même que par l’hiver rigoureux que nous venons de traverser. L’indice des conditions d’expédition devrait demeurer au même niveau d’ici la fin de 2014, alors que la capacité de l’industrie continuera d’être serrée.

Environnement d’affaires
0

Pour le quatrième mois consécutif, l’indice de fret canadien de TransCore Link Logistics a présenté des volumes de chargement élevés, poursuivant la tendance à la hausse. Les volumes de mars étaient les plus importants jamais enregistrés pour un mois donné, dépassant de 50 pour cent les volumes du mois de mars de l’an dernier et ceux du mois dernier de 16 pour cent. Le premier trimestre a fait voler en éclats toutes les combinaisons de volumes trimestriels depuis que TransCore Link Logistics a commencé à enregistrer les données. Les volumes de chargement du premier trimestre ont grimpé de 51 pour cent par rapport à ceux du quatrième trimestre de 2013, et de 52 pour cent par rapport au premier trimestre de la même année. L’affichage de matériel roulant, au premier trimestre, était le plus bas que la société ait connu pour un premier trimestre depuis 2005.

Environnement d’affaires
0

Les dates affichées ci-dessous sont les dates VISÉES de début et de fin de la période de restriction des charges. Il s’agit des dates les plus probables. Pour suivre l’évolution de la situation, consultez régulièrement cette page. Le ministère des Transports du Québec rappelle aux utilisateurs de véhicules lourds et aux expéditeurs que, comme chaque année, les limites de charges autorisées sont réduites en période de dégel sur l’ensemble des chemins publics pour tenir compte de la capacité portante plus faible du réseau routier durant cette période.