Navigation: chantiers

Nouvelles
0

Les membres de Bitume Québec, qui regroupe les acteurs de l’industrie du pavage de routes et de la production de bitume, ont exprimé leurs inquiétudes croissantes face à la menace de relance des moyens de pression qui plane dans le conflit opposant les ingénieurs de l’État et le Conseil du Trésor, et qui a connu une trêve depuis juin dernier.

Nouvelles
0

Le président-directeur général de l’Association du camionnage du Québec (ACQ), Marc Cadieux, a participé à une réunion de travail du comité directeur de Mobilité Montréal, en compagnie du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Laurent Lessard, du maire de Montréal, Denis Coderre, d’élus municipaux de la région de Montréal ainsi que de divers intervenants en transport.

Environnement d’affaires
0

Bien visibles et agissant dans le respect des citoyens, des centaines de membres de l’Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) livrent aujourd’hui, avec leurs camions, des lettres à leurs députés dans toutes les régions du Québec. Par cette action provinciale, l’ANCAI sollicite l’aide de tous les députés pour que le Règlement sur le courtage en services de camionnage en vrac soit modifié afin de maintenir, dans les marchés publics, le courtage sans but lucratif après le 31 mars 2017, et pour que les autorités concernées prennent des mesures immédiates qui feront cesser le courtage illégal sur les chantiers publics au Québec. «Ça fait deux ans que nous voulons nous asseoir avec le ministre des Transports et que nous nous butons à des fins de non-recevoir. Le 31 mars 2017, notre entente se terminera et le silence du gouvernement en cette matière nous fait craindre le pire. C’est non seulement l’accès aux marchés publics de nos 5 000 membres qui est sur la table, mais aussi l’intégrité du système d’attribution de contrats dans le transport des matières en vrac», a déclaré Gaétan Légaré, directeur général de l’Association nationale des camionneurs artisans inc.

Environnement d’affaires
0

À l’approche des vacances de la construction, le ministère des Transports souhaite sensibiliser les conducteurs à l’importance d’être vigilants et de respecter la limite de vitesse affichée dans les zones de chantiers. En cette période propice aux déplacements, le Ministère souhaite également informer la population de la présence possible de radars photo mobiles dans les zones de chantiers routiers. Les entraves causées par les chantiers routiers modifient les conditions de circulation. Pour leur sécurité et celle des travailleurs et des signaleurs, les usagers de la route doivent accorder une attention accrue aux signaux orange et à la limite de vitesse affichée à l’approche et dans les zones de chantiers routiers. Rappelons que la signalisation doit être respectée en tout temps, et ce, même lorsque les travaux sont suspendus ou qu’il n’y a pas de travailleurs ni de signaleurs présents. Depuis 2011, les amendes sont doublées pour les excès de vitesse dans les zones de chantiers. À titre d’exemple, voici les montants des amendes auxquelles s’exposent les conducteurs interceptés en raison d’un excès de vitesse dans les zones de travaux routiers où la vitesse affichée sur un panneau orange est 70 km/h.

Environnement d’affaires
0

Le ministre des Transports, Robert Poëti, et le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean-Denis Girard, ont annoncé des investissements totaux de 184,1 millions de dollars sur le réseau routier de la Mauricie et du Centre-du-Québec, au cours de la période 2015-2017. Plus précisément, 81,3 millions de dollars sont alloués pour la Mauricie et 102,8 millions iront au Centre-du-Québec, ce qui se traduira par près de 185 chantiers. «Ces importants investissements permettent au gouvernement du Québec de poursuivre le travail entrepris depuis quelques années pour assurer le maintien du réseau routier en Mauricie et dans le Centre-du-Québec. Le bilan de l’état des chaussées et des structures ne cesse de s’améliorer, et tout est mis en œuvre pour s’assurer d’une amélioration constante», a indiqué le ministre des Transports.