Conducteurs

Un diagnostic sectoriel pour éviter la pénurie de main-d’œuvre en transport routier

Camo-route effectue actuellement la collecte de données auprès d’entreprises de transport routier de personnes et de marchandises afin de réaliser son diagnostic de la main-d’œuvre. Cet exercice, réalisé aux cinq ans, prend place cette année dans un climat d’incertitude face aux difficultés des entreprises de transport routier à recruter des chauffeurs et du personnel de soutien. Il existe donc une incertitude réelle sur la capacité à combler les besoins du secteur dans les années à venir, ce qui menace grandement le secteur du transport routier et l’économie québécoise en général. L’expansion des entreprises pourrait être ralentie et la délocalisation de la production vers l’étranger pourrait s'accroître.

À l’aube des vacances de la construction, on redouble de prudence

À l'approche des vacances de la construction, le ministère des Transports souhaite sensibiliser les conducteurs à l'importance d'être vigilants et de respecter la limite de vitesse affichée dans les zones de chantiers. En cette période propice aux déplacements, le Ministère souhaite également informer la population de la présence possible de radars photo mobiles dans les zones de chantiers routiers. Les entraves causées par les chantiers routiers modifient les conditions de circulation. Pour leur sécurité et celle des travailleurs et des signaleurs, les usagers de la route doivent accorder une attention accrue aux signaux orange et à la limite de vitesse affichée à l'approche et dans les zones de chantiers routiers. Rappelons que la signalisation doit être respectée en tout temps, et ce, même lorsque les travaux sont suspendus ou qu'il n'y a pas de travailleurs ni de signaleurs présents. Depuis 2011, les amendes sont doublées pour les excès de vitesse dans les zones de chantiers. À titre d'exemple, voici les montants des amendes auxquelles s'exposent les conducteurs interceptés en raison d'un excès de vitesse dans les zones de travaux routiers où la vitesse affichée sur un panneau orange est 70 km/h.

D’importants ralentissements de circulation sont à prévoir à la jonction des autoroutes 400 et 401

L’une des intersections les plus achalandées au Canada – la rampe d’accès de l’autoroute 400 (direction sud) vers l’autoroute 401 (direction est) – sera en réaménagement à partir de maintenant jusqu’au premier décembre. Ceux qui transportent des charges surdimensionnées à travers ce secteur devront donc penser à des routes alternatives. C’est ce qu’a déclaré l’Association du camionnage de l’Ontario (ACO). Durant la réfection structurelle qui est déjà en cours, la rampe passera de deux voies à une seule. Cette restriction entraînera également une réduction de la largeur de l’accotement. Les grands trains routiers et les charges surdimensionnées ne seront pas permis sur la rampe d’accès à une seule voie durant cette période, en raison de la largeur d’accotement réduite. Par conséquent, le ministère des Transports de l’Ontario (MTO) appelle les conducteurs commerciaux de ces véhicules à emprunter des routes alternatives. On s’attend à ce que la fermeture ait d’importantes répercussions sur la circulation, si bien que le MTO installera des enseignes temporaires permettant la diffusion de différents messages, sur l’autoroute 400 près de la route Rutheford et de l’avenue Finch, avisant les usagers des possibles délais et suggérant des itinéraires alternatifs.

Projet de Règlement concernant les propriétaires, les exploitants et les conducteurs de véhicules lourds

Un projet de règlement concernant les propriétaires, les exploitants et les conducteurs de véhicules lourds a été publié dans la Gazette officielle du Québec, en date du 10 décembre 2014. Modifications proposées : Points d’inaptitude – Ce projet de règlement vise à augmenter de 3 à 4 le nombre de points d’inaptitude que la Société de l’assurance automobile du Québec inscrira au dossier de la personne déclarée coupable d’une infraction pour avoir conduit en faisant usage d’un appareil muni d’une fonction téléphonique. Inscription de mention et marquage sur un véhicule – Ce projet de règlement prévoit les règles concernant l’inscription de la mention «non audité» à la cote de sécurité «satisfaisant» d’une personne inscrite au Registre des propriétaires et des exploitants de véhicules lourds, notamment lorsque cette personne n’a pas fait l’objet d’une inspection en entreprise.

PECVL : modification des conditions pour obtenir la mention T

À compter du 15 décembre 2014, tous les conducteurs de véhicules lourds qui désirent obtenir la mention T devront réussir une formation dans l’un des centres de formation en transport relevant d’une commission scolaire. Rappelons que la mention T permet à son détenteur de conduire un grand train routier (GTR), soit un ensemble de véhicules composé d’un tracteur et de deux semi-remorques, dont la longueur excède 25 mètres. Pour obtenir une mention T, le nouveau conducteur de GTR devra réussir une formation qui remplace l’examen théorique. Toutefois, il doit toujours détenir plus de cinq ans d’expérience de conduite avec un permis de conduire de la classe 1 avant d’être admissible. Les conducteurs ayant obtenu la mention T avant le 15 décembre 2014 n’auront pas à suivre la formation. Le programme de formation est inspiré des concepts recommandés par l’Alliance canadienne du camionnage et intègre les exigences réglementaires québécoises applicables à la circulation des GTR. Il comprendra 16 heures d’enseignement, soit deux jours de formation, sur les aspects théoriques et pratiques de la conduite de ce type de véhicule.

L’ACQ remercie ses membres pour leur participation à la Semaine nationale du camionnage

L’Association du camionnage du Québec (ACQ) remercie toutes les entreprises qui ont profité de la Semaine nationale du camionnage pour honorer tout leur personnel en organisant diverses activités, et plus spécifiquement les conducteurs qui circulent sur la route à longueur d’année. Pour cette 16e Édition, l’opinion publique a été sensibilisée au rôle essentiel des transporteurs et de leurs employés dans notre économie, de même qu’aux progrès réalisés par l’industrie du transport routier en matière d’émission de gaz à effet de serre. Voici quelques-unes des initiatives de l’ACQ dont vous avez peut-être été témoins : Distribution des nouvelles affiches couleur aux membres de l’ACQ, aux relais routiers (truck stop), aux directions territoriales du MTQ, aux postes de contrôle routier, à diverses associations, organismes partenaires et établissements d’enseignement, de même que dans plusieurs entrepôts et centres de distribution.

Prochaines formations de l’ACQ en mai et juin

Le mercredi 14 mai aura lieu la formation intitulée «Les obligations découlant des FMCSR et l'application du CSA : Comprendre et analyser le dossier de l'entreprise en lien avec ses obligations concernant le transport aux États-Unis». Organisé en collaboration avec le CFTR Saint-Jérôme et le CFT Charlesbourg, cet atelier a pour but d'apprendre aux transporteurs canadiens une procédure d'analyse de leur dossier d'entreprise en territoire américain, afin de prendre les mesures nécessaires pour respecter leurs différentes obligations.

Modifications à la zone «conformité aux normes de charges»

Le 2 février 2014, la zone de comportement «Conformité aux normes de charges» de la Politique d’évaluation des propriétaires et des exploitants de véhicules lourds deviendra «Charges et dimensions». Voici un survol des principaux changements apportés à cette zone de comportement. La zone «Charge et dimensions» regroupera toutes les infractions liées aux points suivants : Dimensions excédentaires, Surcharge axiale, Surcharge par rapport à la masse totale en charge permise, Non-respect d’une restriction de charges sur les ponts et viaducs, Permis spéciaux de circulation. Des infractions relatives aux articles du Code de la sécurité routière (CSR) en feront également partie. Les seuils des zones de comportement «Charges et dimensions» et «Comportement global de l’exploitant» ont été ajustés afin de tenir compte du regroupement des infractions et de la nouvelle pondération des événements.

La première conférence PIT : un tournant décisif dans l’industrie

Plus que jamais, les opérateurs de flotte sont submergés par les nouvelles technologies. Les développeurs de technologies se font compétition pour présenter leurs innovations en premier, et les opérateurs de flottes, quant à eux, sont souvent déçus de la performance de ces produits. Il existe un réel besoin pour ces deux parties de se rencontrer et de se concentrer sur les exigences importantes : le contrôle des coûts, la sécurité et les conducteurs. La conférence PIT rassemblera des chefs de file en technologie de l’industrie. Développeurs et fournisseurs présenteront les technologies récentes aux opérateurs; il s’agira d’une occasion pour les opérateurs de flotte de faire part de leurs besoins. Les développeurs de technologie recevront de l’information pertinente pour assurer le succès de leurs futurs produits.

Conducteurs de véhicules lourds recherchés pour un projet sur l’apnée du sommeil

En 2011, une équipe de l’Université Laval dirigée par le Dr Normand Teasdale, a entrepris un projet de recherche sur les conséquences des facultés affaiblies par la fatigue et la somnolence chez les conducteurs professionnels souffrant d’obésité, avec ou sans syndrome d’apnée du sommeil. Le syndrome d’apnée du sommeil est caractérisé par une fermeture complète ou partielle de la gorge de façon répétée au cours du sommeil. Ce blocage entraîne une diminution d'oxygène dans le sang et perturbe la continuité du sommeil. Le phénomène peut se produire des centaines de fois au cours de la nuit. Les symptômes de l'apnée du sommeil sont des ronflements, des éveils provoqués par une sensation d'étouffement, un sommeil agité et un besoin d'uriner au cours de la nuit.