Navigation: dangereuses

Environnement d’affaires
0

Le grand blitz nord-américain d’inspections de camions tenu l’été dernier a engendré le plus bas taux de mise hors service depuis que ce sévère exercice, qui vise les véhicules et les chauffeurs, existe. Selon la Commercial Vehicle Safety Alliance (CVSA), qui organise cette vérification annuelle appelée Roadcheck, un total de 69 472 camions et autobus ont été inspectés du 2 au 4 juin dernier. De ce nombre, 44 989 ont été soumis à une inspection de niveau 1, la vérification la plus en profondeur avec sa procédure en 37 étapes comprenant les documents de bord du chauffeur et la sécurité du véhicule. Au cours de ces inspections de niveau 1, les contrôleurs routiers ont mis hors service 1 623 chauffeurs (3,6 pour cent) et 9 732 véhicules (21,6 pour cent), soit les plus bas taux historiques depuis 1991, année où la CVSA a commencé à compiler ces données. De toutes les inspections impliquant les chauffeurs : 95,2 pour cent n’ont récolté aucune infraction menant à une mise hors service, alors que 4,8 pour cent ont été mis hors service, soit le même taux que durant le Roadcheck 2014. En outre, 98,5 pour cent des chauffeurs transportant des matières dangereuses n’ont reçu aucune infraction méritant une mise hors service, contre 1,5 pour cent qui ont été mis hors service, un taux qui se compare au taux de 3 pour cent de 2014.

Environnement d’affaires
0

L’Alliance canadienne du camionnage (ACC), l’Association du camionnage du Manitoba (ACM) et les Teamsters ont tous témoigné lors d’une audience devant le Comité des transports de la Chambre des communes, à propos du transport sécuritaire des marchandises dangereuses par route. Jusqu’à maintenant, le comité avait essentiellement mis l’accent sur la sécurité ferroviaire à la suite de la tragédie survenue à Lac-Mégantic en 2013, où 47 personnes avaient perdu la vie dans une explosion de wagons-citernes transportant du pétrole brut par rail. Le message central mis de l’avant par l’ACC – représentée à l’audience par David Bradley, président et directeur général, Geoffrey Wood, vice-président des opérations et Rod Bantle, vice-président principal de Transportation Services of Calgary (l’un des principaux transporteurs de pétrole brut par camion au pays), et appuyée par Terry Shaw, directeur général de l’ACM – est que la fréquence des incidents liés aux marchandises dangereuses est minime (environ 1,64 par 10 000 expéditions) et généralement mineure en termes d’impact. Il s’agit d’un indicatif que, de manière générale, l’industrie gère le transport des marchandises dangereuses (TMD) de manière proactive et efficace. De même, les résultats suggèrent que la réglementation sur le transport des marchandises dangereuses au Canada, du moins en ce qui concerne le camionnage, fonctionne également de manière efficace.

Environnement d’affaires
0

Comme prévu, l’Association du Camionnage du Québec (ACQ) offrira dès septembre un atelier de formation portant sur les récents changements apportés au Règlement sur le transport de marchandises dangereuses (TMD). Le 15 juillet 2014, deux modifications au Règlement sur le TMD sont entrées en vigueur. D’une durée de 2 heures, l’atelier de formation proposé comprendra des explications concernant les changements en question, les impacts de ces changements sur vos opérations ainsi que des exemples et exercices pratiques pour bien comprendre le tout. La date de la formation dans la région de Montréal (à l’ACQ) est le 23 septembre, mais prenez note que celle prévue à Québec (au CFTC) n’a pas encore été déterminée.

Environnement d’affaires
0

Lisa Raitt, ministre des Transports, a annoncé que la réglementation identifiant les marchandises dangereuses transportées sur les routes et les voies ferrées canadiennes sera harmonisée au Canada et uniformisée avec celle des États-Unis et des Nations Unies. Le nouveau règlement prévoira l’identification transfrontalière uniforme des marchandises dangereuses, ce qui éliminera le besoin de procéder à des interprétations et permettra au personnel d’urgence de mieux comprendre les risques que présentent les marchandises transportées, et ainsi, de prendre les mesures d’intervention appropriées. Les modifications servent à préciser l’utilisation de la plaque étiquette de danger afin d’identifier les livraisons de certaines classes de marchandises dangereuses, telles que les produits chimiques pour piscines, le propane et l’acétone dans les petits contenants. Elles introduisent également de nouvelles indications de danger réglementaires afin d’identifier les peroxydes organiques, les polluants marins et d’autres marchandises dangereuses transportées en quantités limitées.

Environnement d’affaires
0

Pour une 11e année consécutive, l’Association du camionnage du Québec (ACQ) organise son Colloque gouvernement-industrie sur le transport des marchandises dangereuses (TMD), qui aura lieu le mardi 26 novembre 2013, au Centre de congrès Renaissance à Montréal. Il s’agit de l’événement par excellence pour s’informer et échanger avec des conférenciers de renom, provenant des différents paliers de gouvernement ainsi que de l’industrie du transport routier, sur les thèmes d’actualité liés au TMD.

Environnement d’affaires
0

Du 23 au 27 septembre derniers, Contrôle routier Québec a pris part à une opération pancanadienne de vérification sur le transport de marchandises dangereuses. Cette opération, qui s’est tenue dans plusieurs régions du Québec, démontre la collaboration des transporteurs de matières dangereuses et leur rigueur dans l’application de la réglementation. Lors de cette opération, 515 mouvements de transport de matières dangereuses ont été vérifiés, et 77 infractions concernant la règlementation sur les marchandises dangereuses ont été relevées, dont la majorité concernait les normes visant les extincteurs et les plaques d’identification de danger.

Environnement d’affaires
0

Lisa Raitt, ministre des Transports, est intervenue en faveur d’une meilleure sécurité du transport des marchandises dangereuses en demandant qu’un ordre préventif soit donné pour obliger toute personne, qui importe ou qui transporte du pétrole brut, à mener des analyses de classification de ce produit. «Comme en a fait foi le discours du Trône prononcé hier, notre gouvernement demeure engagé à prendre des mesures pour protéger la sécurité publique, et il prendra des mesures ciblées pour accroître la sécurité du transport des marchandises dangereuses», a dit la ministre Raitt.

Environnement d’affaires
0

Fruit de projets de recherche depuis plus de cinq ans avec de nombreux chercheurs et praticiens possédant des expertises complémentaires, l’ouvrage Stratégies logistiques et matières dangereuses dresse un portrait des industries fabriquant, utilisant, stockant ou transportant des matières dangereuses (MD) au Québec et de l’environnement qui les entoure. Il propose des recommandations quant à différentes problématiques reliées aux MD concernant la réglementation des activités reliées aux MD, les bases de données d’accidents impliquant des MD, les pratiques des entreprises fabriquant, utilisant ou transportant des MD, et l’aménagement du territoire.

Environnement d’affaires
0

Contrôle routier Québec tient aujourd’hui, dans plusieurs régions de la province, une opération de vérification sur le transport de marchandises dangereuses. Cette activité, qui s’inscrit dans le cadre d’une campagne pancanadienne, vise à s’assurer que le transport par camion de ce type de marchandises s’effectue de façon sécuritaire et en conformité avec tous les règlements fédéraux et provinciaux.

Environnement d’affaires
0

L’édition 2013 du Colloque sur le transport de marchandises dangereuses de l’Association du camionnage du Québec (ACQ) se tiendra le mardi, 26 novembre 2013 au Centre des congrès Renaissance à Montréal. Animée par M. Pierre Aubin (CFTR Saint-Jérôme) et M. Jean-François Spence (Via Prévention), cette journée offre l’opportunité aux transporteurs routiers de s’informer et d’échanger avec des conférenciers en provenance, entre autres, du ministère des Transports du Québec, de Contrôle routier Québec, de Transports Canada et du U.S. DOT (Federal Motor Carrier Safety Administration).