Navigation: Frais

Environnement d’affaires
0

Les résultats publiés par le Canadian General Freight Index (CGFI) indiquent que le coût total du transport terrestre, pour les expéditeurs canadiens, a augmenté de 2,3 pour cent au mois de mars en comparaison avec les résultats de février. L’indice du taux de base, qui exclut les répercussions des frais accessoires imposés par les transporteurs, a augmenté de 1,9 pour cent par rapport à février 2014. La moyenne des surcharges sur le carburant imposées par les transporteurs a augmenté ce mois-ci. Elles se situaient à 22,57 pour cent du taux de base en mars, par rapport à 21,78 en février. «Le transport domestique et transfrontalier de charges complètes a continué d’augmenter», a déclaré Doug Payne, président et directeur des opérations pour Nulogx.

Environnement d’affaires
0

L’Association du camionnage du Québec (ACQ) a profité des consultations prébudgétaires menées par le cabinet du ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, en prévision du budget 2014-2015, qui sera déposé dans les prochaines semaines, afin de soumettre des recommandations visant à améliorer davantage la compétitivité du transport routier de marchandises par camion. Les interventions de l’ACQ ont porté, entre autres, sur l’ajustement des critères d’admissibilité à la déduction des frais de repas. Le président-directeur général de l’ACQ, Marc Cadieux, a indiqué que les différentes conditions fiscales à remplir pour la déductibilité de frais de repas, pour les chauffeurs qui voyagent à l’extérieur de leur établissement de travail et/ou de leur domicile, ne correspondent plus à la réalité de leurs activités. «Nous estimons qu’un camionneur sur deux (50 pour cent) effectue ses activités à l’intérieur d’un poste de travail quotidien de 16 heures ou moins, revient à son port d’attache par la suite, mais doit néanmoins prendre ses repas sur la route et doit assumer les frais de ceux-ci sans compensation fiscale raisonnable», a déclaré M. Cadieux.

Environnement d’affaires
0

Vous savez, ces frais que vous payez chaque année pour obtenir une inspection de quarantaine agricole (IQA) à la frontière? Eh bien, ils pourraient tout bonnement tripler. «Alors que le Canada et les États-Unis sont censés travailler pour mettre en œuvre le plan d’action Par-delà la frontière, l’Animal and Plant Health Inspection Service (APHIS) arrive avec une proposition déraisonnable», a déclaré David Bradley, président et directeur général de l’Alliance canadienne du camionnage. Le département américain de l’APHIS prétend que les frais courants de 105 $ US, perçus auprès des camions qui traversent la frontière, ne génèrent pas suffisamment d’argent pour couvrir les coûts du service. L’APHIS, qui a fait appel à un cabinet d’expertise comptable indépendant pour revoir la structure des frais reliés à l’IQA, a constaté que les camions commerciaux équipés d’un transpondeur devraient débourser près de 320 $ US par année – une augmentation de 205 pour cent.

Environnement d’affaires
0

Le président-directeur général de l’Association du camionnage du Québec (ACQ), Marc Cadieux, tient à rappeler son intervention dans les médias du 10 janvier dernier, en lien avec la hausse des tarifs du péage de l’autoroute 30. À la suite de cette sortie, l’ACQ tient à souligner l’effort consenti par Nouvelle Autoroute 30 (NA30), le partenaire privé qui a réalisé en partenariat public-privé (PPP) le parachèvement de l’autoroute 30 avec le ministère des Transports du Québec (MTQ), pour réduire certains frais liés à l‘utilisation de cette voie de contournement inaugurée en décembre 2012.