Navigation: investissements

Environnement d’affaires
0

Le ministre des Transports, Robert Poëti, et le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean-Denis Girard, ont annoncé des investissements totaux de 184,1 millions de dollars sur le réseau routier de la Mauricie et du Centre-du-Québec, au cours de la période 2015-2017. Plus précisément, 81,3 millions de dollars sont alloués pour la Mauricie et 102,8 millions iront au Centre-du-Québec, ce qui se traduira par près de 185 chantiers. «Ces importants investissements permettent au gouvernement du Québec de poursuivre le travail entrepris depuis quelques années pour assurer le maintien du réseau routier en Mauricie et dans le Centre-du-Québec. Le bilan de l’état des chaussées et des structures ne cesse de s’améliorer, et tout est mis en œuvre pour s’assurer d’une amélioration constante», a indiqué le ministre des Transports.

Environnement d’affaires
0

L’effondrement soudain des cours du pétrole a considérablement changé le paysage économique au Canada et partout dans le monde. Alors que certaines provinces en souffriront, le Québec voit cette année ses perspectives économiques s’améliorer, selon la Note de conjoncture provinciale de l’hiver 2015 du Conference Board du Canada. «La baisse du dollar et une économie américaine plus robuste feront grimper les exportations québécoises de biens et services à de nouveaux sommets en 2015», soutient Marie Christine Bernard, codirectrice, prévisions provinciales. «La performance économique générale du Québec s’en ressentira, ce qui se traduira par une croissance du PIB réel de 2,4 pour cent cette année, au lieu de 1,5 pour cent l’an dernier ».

Environnement d’affaires
0

Sylvain Gaudreault, ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, a déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi sur l’Agence des infrastructures de transport du Québec. «Avec le dépôt de ce projet de loi, nous franchissons une étape importante. Cette agence est l’organisation autonome et efficace dont le Québec a besoin pour répondre aux attentes élevées de la population et relever les multiples défis en matière d’infrastructures de transport dans les années à venir», a souligné le ministre. «L’Agence des infrastructures de transport du Québec visera à contrôler le coût des projets routiers, à renforcer l’expertise de l’État québécois, à éloigner l’influence politique de la réalisation des travaux et à assurer une décentralisation sur l’ensemble du territoire», a poursuivi M. Gaudreault.