Navigation: Peloton

Nouvelles
0

La ville de Montréal accueillera bientôt la deuxième édition de Movin’On, le Sommet mondial sur la mobilité durable. Cet événement d’envergure présenté par Michelin réunit les acteurs industriels et gouvernementaux de la mobilité durable du domaine du transport collectif et des marchandises.

Environnement d’affaires
0

«On peut contrôler bien des choses, mais pas la température», a plaisanté Yves Provencher, ingénieur forestier et directeur du Groupe PIT, en référence à la pluie qui s’est abattue toute la journée sur la piste du Centre d’essais et de recherche PMG, à Blainville. C’est là que divers journalistes et membres de l’industrie du camionnage étaient conviés à une démonstration du système de conduite en peloton coopératif pour les véhicules lourds du programme écoTECHNOLOGIE pour véhicules de Transports Canada. «Mais si le système fonctionne dans ces conditions, ça veut dire qu’il fonctionne bien», de poursuivre M. Provencher. Le système en question est le fruit d’une collaboration entre différents organismes du Canada et des États-Unis, dont le Conseil national de recherches Canada (CNRC), l’Université de Californie à Berkeley, Transports Canada et le Groupe PIT. Du côté du Groupe PIT, l’idée du suivi en peloton remonte à 2008 et impliquait deux camions ordinaires se suivant de près – tout simplement – à la manière des cyclistes et des oiseaux migrateurs. L’organisme avait alors commencé à tester les effets du phénomène aérodynamique d’aspiration sur la consommation de carburant et les résultats se sont avérés concluants. C’est donc l’économie de carburant, et par conséquent la réduction des émissions, qui se retrouvent au cœur du projet. Lors de la démonstration, le peloton était constitué de trois camions Volvo équipés notamment d’une caméra vidéo, d’un système GPS 5Hz, d’un radar de régulation de distance et de deux antennes DSRC (communications dédiées à courte portée). À partir de quatre camions, les avantages du suivi en peloton commenceraient à s’estomper.

Environnement d’affaires
0

Daimler démontre en Allemagne les avancées du suivi en peloton de camions semi-autonomes. Daimler Trucks a considérablement confirmé son rôle de chef de file en matière d’autonomie véhiculaire en présentant, à Dusseldorf en Allemagne, son système de suivi en peloton Highway Pilot Connect. Daimler Trucks a fait une démonstration impliquant trois tracteurs semi-autonomes Mercedes-Benz Actros tirant trois semi-remorques, sur l’autoroute A52, dans une formation en peloton – chaque camion se suivant à 15 mètres ou 49 pieds l’un de l’autre – puis jusque dans un immense hall où quelque 300 journalistes se trouvaient pour l’occasion. C’est évidemment une première mondiale. On a vu des démonstrations de suivi en peloton auparavant, il y a quelques décennies en fait, mais jamais avec des camions semi-autonomes. Le projet Highway Pilot Connect s’appuie sur le système Highway Pilot, que Daimler a dévoilé en 2014 avec son programme Future Truck 2025, impliquant le premier camion semi-autonome à prendre la route. C’était spectaculaire, mais cela se déroulait sur une autoroute allemande fermée à la circulation dans les circonstances. Et cela a été suivi en mai dernier par la présentation du camion semi-autonome Freightliner Inspiration de Daimler Trucks North America, circulant pour la première fois sur des autoroutes publiques. Il était immatriculé, pour ce faire, et cela constituait une première mondiale. Le réseautage entre les véhicules et la conscience précise de l’environnement sont à la base du programme Highway Pilot Connect, qui est à l’essai depuis octobre 2015 sur un tracteur Actros en exploitation sur des routes publiques allemandes.