Navigation: Piétons

Environnement d’affaires
0

Les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), en collaboration avec l’Expo de Saint-Hyacinthe, ont tenu aujourd’hui une activité de sensibilisation portant sur les angles morts des véhicules lourds. Grâce à des outils de marquage au sol, les journalistes présents ont pu faire le tour d’un véhicule lourd et constater l’imposante dimension de ses angles morts. Et prenant place derrière le volant, ils ont pu réaliser que ce qui se trouve dans les zones d’angles morts autour du véhicule est quasi invisible pour le conducteur. C’est aux intersections en milieu urbain que la situation est la plus préoccupante, puisque c’est là qu’ont lieu la majorité des accidents impliquant un piéton ou un cycliste. Les angles morts à l’avant et sur le côté droit des véhicules sont particulièrement problématiques. Les piétons et les cyclistes n’ont aucune protection en cas d’impact; c’est pourquoi la visibilité est un facteur déterminant pour leur sécurité. Piétons, cyclistes et conducteurs devraient toujours établir un contact visuel entre eux avant de traverser une intersection.

Environnement d’affaires
0

Denis Coderre (maire de Montréal), Anie Samson (vice-présidente du comité exécutif et responsable de la sécurité publique et des services aux citoyens) ainsi que Aref Salem (responsable du transport au comité exécutif) ont fait état de l’avancement des mesures déployées dans le cadre du plan d’action visant à sécuriser les déplacements des cyclistes sous les viaducs, lancé en mai dernier. Par la même occasion, les élus ont annoncé que la flotte de véhicules lourds de la Ville sera progressivement équipée de dispositifs de protection latérale, en vue d’améliorer la protection des cyclistes et des piétons.

Environnement d’affaires
0

Organisée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), en collaboration avec la Société de transport de Montréal (STM) et Contrôle routier Québec (CRQ), l’activité avait pour but de sensibiliser cyclistes et piétons aux particularités liées à la conduite de véhicules lourds, et plus particulièrement à se méfier des angles morts. Ces derniers étaient notamment invités à s’asseoir sur le siège côté conducteur d’un autobus de la STM et d’un camion à benne pour constater l’étendue des zones inaccessibles au champ de vision des conducteurs de véhicules lourds.