Navigation: production

Nouvelles
0

Après plusieurs mois de travaux, le fabricant québécois J.A. Larue a convié, le 5 juin dernier, parents, amis, clients, partenaires et employés à l’inauguration officielle de sa toute nouvelle usine située au 3003, avenue Watt à Québec. Plus de 300 personnes étaient réunies pour découvrir en primeur les nouvelles installations de l’entreprise.

Nouvelles
0

Volvo Trucks North America a cessé la production nord-américaine du moteur Volvo D16 de 16 litres. Selon une déclaration du fabricant, la décision est due à une demande limitée du marché pour cette cylindrée, de même qu’à l’investissement à long terme qui serait nécessaire pour garder le D16 conforme aux exigences d’exploitation uniques du marché nord-américain.

Environnement d’affaires
0

Le 2 décembre dernier, Kenworth Québec a livré le tout premier camion équipé de la nouvelle génération de moteurs X15 de Cummins au Québec. Richard Gauvin, président de Transport Réal A Gauvin inc., est l’heureux propriétaire de ce T880 avec moteur certifié EPA 2017. Selon le fabricant, ce nouveau moteur permet d’améliorer considérablement la consommation de carburant par rapport au moteur 2010 ISX15, en plus de réduire les coûts d’entretien jusqu’à 40 pour cent. ¸
Deux configurations sont offertes, selon les cycles de travail effectués, soit le X15 Performance Series (de 400 à 500 chevaux) et le X15 Efficiency Series (de 500 à 600 chevaux). La pleine production du moteur débutera en janvier.

Environnement d’affaires
0

Navistar a conclu une entente avec General Motors afin de fabriquer un modèle de fourgonnette tronquée de la série G de GM, à partir de la première moitié de 2017. La production de la fourgonnette se fera à l’usine de Navistar située à Springfield (Ohio). Cette nouvelle entente entraînera la création d’au moins 300 emplois et la remise en service de la seconde ligne de montage de l’usine. «Nous sommes très heureux de nous associer à GM pour cette importante occasion d’affaires», a déclaré Persio Lisboa, président des opérations de Navistar. «Notre usine de Springfield représente une partie importante de notre capacité manufacturière, et nous la préparons pour une concentration de volume plus élevée de véhicules légers et moyens dans le cadre de notre stratégie de fabrication. Il s’agit d’un pas important vers notre objectif d’insuffler la qualité automobile à l’industrie des véhicules commerciaux.» En septembre dernier, Navistar et GM ont annoncé une entente distincte à long terme afin de développer et assembler un véhicule commercial de poids moyen (classe 4/5) à cabine conventionnelle, à l’usine de Navistar de Springfield à partir de 2018.

Environnement d’affaires
0

Selon un rapport préliminaire publié par la firme FTR, les commandes nettes de camions de classe 8 pour le mois de décembre 2015 ont atteint 27 800 unités en Amérique du Nord. Il s’agit d’une amélioration de 70 pour cent par rapport à un mois de novembre décevant et largement sous les attentes, mais d’une diminution de 36 pour cent en glissement annuel. Lorsque l’on combine les mois de novembre et décembre, les commandes annuelles de classe 8 se rapprochent de la moyenne des dix derniers mois et totalisent 284 000 unités.

Environnement d’affaires
0

Mardi le 13 octobre dernier, Mack Trucks a inauguré sa nouvelle chaîne de production d’essieux à ses installations de Hagerstown, au Maryland, où les composantes du groupe motopropulseur Mack sont assemblées depuis 1961. Il s’agit d’un investissement de 30 millions de dollars visant à rassembler, sous un même toit, la conception et la production des trois principaux éléments du groupe motopropulseur Mack. «Ramener la production d’essieux à Hagerstown nous permet de superviser le processus de fabrication – de la conception à l’assemblage – et de fournir les composantes de haute qualité dont dépendent nos clients», a déclaré Stephen Roy, président de Mack Trucks North America. «La production de moteurs, de transmissions et maintenant d’essieux, sous un même toit, démontre également notre engagement continu à la conception d’un groupe motopropulseur intégré.» Initialement prise en charge à Hagerstown, la fabrication des essieux Mack avait par la suite été confiée à American Axle & Manufacturing. En plus de ramener la production d’essieux à Hagerstown, l’investissement a permis de moderniser le processus d’assemblage des moteurs et de centraliser les activités d’entreposage des pièces de rechange. La nouvelle chaîne de production entraînera la création d’une centaine d’emplois, sans compter les activités connexes liées à la distribution.

Environnement d’affaires
0

Selon un rapport préliminaire publié par la firme FTR, les commandes nettes de camions de classe 8 pour le mois d’août 2015 ont atteint 19 550 unités en Amérique du Nord. Il s’agit du niveau le plus bas depuis septembre 2013. Les commandes ont chuté de 18 pour cent par rapport à juillet et de 22 pour cent par rapport à la même période l’an dernier. À l’exception du mois de juillet, qui avait été affecté positivement par la nouvelle commande d’une flotte d’envergure, le rythme des dernières commandes de classe 8 a été constant, soit aux alentours de 2 000 unités chaque mois depuis mai. Avec les fortes commandes qui ont précédé cette période, les commandes annualisées de classe 8 pour les douze derniers mois totalisaient 350 000 unités.

Environnement d’affaires
0

La Caisse de dépôt et placement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ, Investissement Québec et le Fonds Manufacturier Québécois annoncent aujourd’hui avoir formé un consortium avec Placements CMI, l’entité contrôlée par la famille du fondateur de Manac, Marcel Dutil, pour acquérir l’entreprise et poursuivre sa croissance en Amérique. La famille Dutil investit 36 M$ en capital dans Manac. La Caisse, le Fonds de solidarité et Investissement Québec investissent chacun 17 M$ en capital et 15 M$ sous forme de prêt, tandis que le Fonds Manufacturier Québécois investit 8 M$ en capital. À la suite de cette transaction, Manac devient une entreprise privée, détenue par la famille Dutil à 38 pour cent, par la Caisse, le Fonds de solidarité et Investissement Québec à 18 pour cent chacun, ainsi que par le Fonds Manufacturier Québécois à 8 pour cent.