Navigation: Résiduelles

Environnement d’affaires
0

TransForce Inc., un chef de file nord-américain du secteur du transport et de la logistique, a réalisé la vente préalablement annoncée de son secteur de la gestion des matières résiduelles à GFL Environmental Inc., société dont le siège social est situé à Toronto, en Ontario, pour 800 M$. Dans le cadre de cette opération, Gestion TFI Inc., une filiale en propriété exclusive de TransForce, a vendu 100 pour cent des actions de Services Matrec Inc. et des autres filiales en propriété exclusive indirectes comprises dans le secteur de la gestion des matières résiduelles de TransForce. TransForce prévoit utiliser le produit de la vente du secteur de la gestion des matières résiduelles pour les besoins généraux de l’entreprise, pour soutenir son programme d’acquisitions stratégiques, pour son offre publique de rachat dans le cours normal des activités et pour réduire l’endettement. «Nous sommes très heureux d’avoir réalisé cette opération avec GFL. Cette vente a permis à TransForce de réaliser la pleine valeur du secteur de la gestion des matières résiduelles», a déclaré le président du conseil, président et chef de la direction de TransForce, Alain Bédard. «J’aimerais une fois de plus remercier sincèrement les employés du secteur de la gestion des matières résiduelles pour leur dévouement.»

Environnement d’affaires
0

TransForce Inc. a annoncé avoir conclu une convention définitive d’achat d’actions avec GFL Environmental Inc., société dont le siège social est situé à Toronto. Aux termes de cette convention, TransForce vendra son secteur de la gestion des matières résiduelles à GFL pour 800 M$. Dans le cadre de cette opération, Gestion TFI Inc., une filiale en propriété exclusive de TransForce, vendra 100 pour cent des actions de Services Matrec Inc. et des autres filiales en propriété exclusive indirectes comprises dans le secteur de la gestion des matières résiduelles de TransForce. La clôture de l’opération devrait avoir lieu le 1er février 2016, sous réserve des certaines conditions usuelles, y compris l’obtention des approbations requises des organismes de réglementation et l’absence de changement défavorable important touchant le secteur de la gestion des matières résiduelles. «Nous sommes très heureux d’avoir conclu cette entente avec GFL. Cette vente devrait permettre à TransForce de réaliser la pleine valeur du secteur de la gestion des matières résiduelles, dont la valeur n’a jamais été pleinement reconnue», a déclaré le président du conseil, président et chef de la direction de TransForce, Alain Bédard. «Au nom de nos clients et de nos actionnaires, j’aimerais remercier sincèrement les employés du secteur de la gestion des matières résiduelles pour leur dévouement», a-t-il ajouté.

Environnement d’affaires
0

Sani-Estrie, Gaz Métro et sa filiale Gaz Métro Solutions Transport (GMST) étaient réunies aujourd’hui en présence de la mairesse de la Ville de Magog, Vicki May Hamm, pour souligner l’arrivée de nouveaux camions à benne alimentés exclusivement au gaz naturel comprimé (GNC), un carburant plus économique et plus écologique que le diesel. Sani-Estrie, entreprise familiale basée à Sherbrooke et bien établie en Estrie, dispose maintenant de neuf camions au GNC, dont cinq seront utilisés pour la collecte des matières résiduelles dans la Ville de Magog. Pour faciliter le ravitaillement de ses véhicules, GMST a fourni une station de compression de gaz naturel à Sani-Estrie.

Environnement d’affaires
0

TransForce Inc., un chef de file nord-américain du secteur du transport et de la logistique, a annoncé aujourd’hui que Matrec, une filiale en propriété exclusive de TransForce, a procédé à l’acquisition de la majeure partie des actifs de Veolia SE – Matières Résiduelles Inc., qui exerce ses activités sous le nom de Veolia Matières Résiduelles Canada.
Durant les douze derniers mois, Veolia Matières Résiduelles Canada a généré des revenus annuels de plus de 30,0 M$ et un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements de plus de 5,0 M$. Le prix d’acquisition de 25,0 M$, exception faite du fonds de roulement dont la valeur est estimée à 5,0 M$, représente un multiple de la valeur d’entreprise et du BAIIA des douze derniers mois de moins de 5,5 fois.