Navigation: Rétreints

Environnement d’affaires
0

Le 10 mars 2016, le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. Jacques Daoust, a signé un arrêté ministériel autorisant l’utilisation d’un système aérodynamique décrit ci-dessous. Cet arrêté ministériel entrera en vigueur le 6 avril 2016, à la suite de sa publication dans la Gazette officielle du Québec du 23 mars 2016. Cet arrêté se veut une mesure transitoire dans l’attente d’une modification du Règlement sur les normes de charges et de dimensions applicables aux véhicules routiers et aux ensembles de véhicules routiers, au Règlement sur le permis spécial de circulation d’un train routier et au Code de la sécurité routière. Ces mesures transitoires permettront de maintenir la compétitivité de l’industrie québécoise du transport routier des marchandises tout en contribuant plus rapidement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. «Ces systèmes sont installés à l’arrière de la remorque et se déploient lorsque le véhicule est en mouvement», précise Normand Bourque, coordonnateur, dossiers techniques et opérationnels à l’Association du camionnage du Québec (ACQ), ajoutant que l’Association avait déposé une demande à ce sujet il y a maintenant deux ans. «Ils ont pour effet de réduire la turbulence à l’arrière du véhicule, d’où le gain en efficacité énergétique. La modification dont il est question a pour but de permettre des rétreints plus longs à l’arrière, pour une meilleure efficacité, et permet au Québec d’harmoniser ce règlement avec le standard canadien de charges et dimensions.»

Environnement d’affaires
0

Une nouvelle génération d’accessoires aérodynamiques visant à réduire la consommation de carburant des semi-remorques est présentement testée, et si vous tombez sur un camion qui en est équipé, vous allez constater à quel point il brille. Selon le magazine New Scientist, l’entreprise Plasma Stream Technologies Inc. de l’Iowa équipe des camions avec des actionneurs plasma, qui permettent de contrôler l’écoulement aérodynamique, plutôt qu’avec les dispositifs d’économie de carburant que l’on retrouve ces jours-ci, comme les jupes latérales et les rétreints de remorque. Selon l’article : Essentiellement, il y a deux plaques de cuivre séparées par une couche de Téflon, développées à l’Université de Notre Dame en Indiana, où les chercheurs ont travaillé à tenter de réduire la trainée des avions. Lorsqu’un courant est passé à travers les actionneurs, ils produisent du plasma chargé, ce qui affecte le débit d’air. Cela retarde la séparation des flux, où le débit d’air se détache de la surface du véhicule et devient turbulent, produisant la trainée. Les actionneurs s’allument et s’éteignent au besoin, contrôlés par un capteur de vitesse.

Environnement d’affaires
0

Le Ministre des transports de l’Ontario (MTO) émettra des permis individuels et de flotte pour l’utilisation de trains routiers de type B (constitués d’un tracteur et d’une remorque double) plus longs, à partir de janvier 2015. Une annonce officielle à ce sujet devrait être faite sur le site du MTO au cours des prochains jours. Il s’agit de la plus récente annonce dans le cadre de ce qu’a qualifié David Bradley, président du MTO, «d’une impressionnante liste de décisions positives de la part de Steven Del Duca, ministre des Transports, qui contribuera à améliorer la sécurité, la protection de l’environnement et la productivité». Durant son relativement court mandat en tant que ministre, M. Del Duca avait annoncé son intention d’aller de l’avant avec une formation de base obligatoire pour les chauffeurs de camion ; la mise sur pied d’un plan visant à intégrer les camions lourds non immatriculés au système d’immatriculation et de taxes sur le carburant de l’Ontario, le prolongement de la période d’activité des trains routiers en Ontario à 12 mois par année, «la mise en application différée» permettant l’utilisation de rétreints pleine longueur en Ontario; en plus d’avoir ouvert la voie à des trains routiers plus longs.

Environnement d’affaires
0

Transports Canada a donné le feu vert à l’utilisation des rétreints (boat tails), alors c’est maintenant aux provinces d’ajuster leur réglementation sur les normes de charges et de dimensions des camions, a déclaré l’Alliance Canadienne du Camionnage (ACC). En décembre 2013, la Norme de sécurité des véhicules automobiles du Canada 223 (NSVAC 223) a été modifiée pour permette aux compagnies de transport l’utilisation de différents designs de rétreints, une fois que la réglementation des provinces sera ajustée en conséquence. Cela signifie que les camionneurs peuvent maintenant employer des rétreints pleine longueur. Les rétreints sont des accessoires aérodynamiques installés à l’arrière des remorques, qui contribuent à réduire la résistance et les émissions de GES.