Navigation: Schiste

Économie
0

Les prix du pétrole brut, de l’essence, du diesel et du carburéacteur devraient être plus élevés en 2017 qu’ils ne l’étaient en 2016, mais peut-être pas aussi élevés que certaines banques de Wall Street et certains fonds spéculatifs pourraient le suggérer. C’est ce que révèle le Oil Price Information Service (OPIS) dans un livre blanc fraîchement publié sur le pétrole en 2017. L’OPIS maintient la plus grande base de données sur les prix du pétrole en gros aux États-Unis.

Environnement d’affaires
0

Patricia Mohr, vice-présidente et analyste des produits de base pour la Banque Scotia, s’attend à un rebond spectaculaire des prix du pétrole au cours de l’année. Dans un récent rapport de la Banque Scotia portant sur l’indice des prix des produits de base, elle prévoit «une brusque remontée des prix du pétrole d’ici la mi-2015». Mme Mohr indique que le grade du pétrole brut utilisé comme référence dans le prix du pétrole (connu sous le nom de WTI pour West Texas Intermediate) est survendu à 56$ US le baril, et qu’une correction imminente va entrainer une augmentation de sa valeur pouvant atteindre 25 pour cent. Elle affirme que des taux de négoce sous les 60$ US semblent non viables pour le WTI. «La décision de l’Arabie Saoudite de ne pas réduire la production pour soutenir les prix internationaux du pétrole, mais plutôt de permettre une diminution des prix à des taux freinant le développement du schiste argileux aux É-U, semble avoir un effet négatif sur la confiance dans une grande variété d’autres produits de base, ainsi que dans les marchés d’actions», remarque-t-elle.

Environnement d’affaires
0

51 ans après sa fondation, Tremcar semble toujours en pleine expansion. Ayant profité de la croissance de l’industrie du pétrole et du gaz de schiste dans les Prairies, l’entreprise prévoit livrer «entre 1300 à 1500» remorques-citernes, une augmentation de presque 50 pour cent par rapport 2010. Mais en prévision d’un ralentissement dans le développement pétrolier des Prairies, Jacques Tremblay, principal patron et actionnaire de Tremcar, mise sur le marché du camionnage des produits pétrochimiques aux États-Unis pour y doubler la part de marché de l’entreprise.