Navigation: Traité

Environnement d’affaires
0

En janvier, l’Ohio est devenu le premier État à mettre en place des cours de sensibilisation à la traite des êtres humains, obligatoires lors de la formation des chauffeurs de camions commerciaux. Cette initiative a pour objectif de lutter contre les réseaux de prostitution forcée. L’Ohio Highway Patrol considère les chauffeurs de camions comme les yeux et les oreilles de la route, et souhaite qu’ils intensifient leurs efforts déjà efficaces. Plus de 1 200 camionneurs ont déjà appelé la ligne spéciale (1-888-373-7888) de l’organisme Truckers Against Trafficking depuis 2009, et les dirigeants du groupe indiquent que ces actions ont conduit à 400 affaires criminelles potentielles, impliquant 692 victimes dont 234 mineur(e)s. Les spécialistes en cosmétologie et en pose d’ongles doivent également suivre des programmes similaires afin d’identifier les signes de traite des êtres humains, puisque ces industries sont communément employées pour couvrir des activités de prostitution. Les camionneurs qui possèdent déjà un permis de conduire commercial n’ont pas à suivre la formation.