Déraillement à St-Polycarpe : possibilité de demande accrue pour les services de camionnage

Un déraillement de train de marchandise du Canadien Pacifique (CP) est survenu hier soir à St-Polycarpe en Montérégie. Selon les premières informations disponibles, aucune blessure grave ne serait à déplorer suite au déraillement de 25 à 30 des wagons formant le convoi de 95 voitures de train, dont des wagons de propane qui se sont retrouvés dans le cours qui d’eau qui traverse la petite municipalité.

La cause du déraillement est encore inconnue et ni le CP, ni le Bureau de la sécurité des transports (BST) ne sont présentement en mesure de préciser combien de temps la voie ferrée sera fermée. Éric Collard, porte-parole du BST, explique qu’au moment de notre discussion (vers 9h30 en matinée du 17 juillet), il avait encore peu de commentaires à formuler, sinon pour dire que l’état des voies serait déterminant quant à la durée de l’interruption de service de transport de marchandise.

Andy Cummings, des relations médias du CP, déclare par communiqué que la compagnie ferroviaire mène une enquête approfondie sur la ou les causes de l’accident. M. Cummings ajoute que le trafic ferroviaire impliqué dans l’incident est pris en charge localement alors que le personnel travaille à rouvrir la voie.

« On fait notre possible, mais c’est maintenant le CP qui est en charge de la scène », déclarait à Transport Routier plus tôt ce matin M. Éric Lachapelle, directeur général de la municipalité de St-Polycarpe joint par téléphone, ajoutant : « La machinerie du CP est sur place, c’est impressionnant. La voie devrait être rouverte relativement rapidement compte tenu de l’ampleur des travaux. »

Bien sûr, il se réjouit du peu d’impacts négatifs sur sa population. « Il n’y a pas de problème avec les quatre wagons de propane qui sont dans la rivière, ils sont sains. Il s’agit simplement de les déplacer. L’important c’est qu’il n’y ait pas de fuite, pas de danger pour la population ou l’environnement », déclare M. Lachapelle.

Impacts sur le transport par camion

Un déraillement de train comme celui-là, bien qu’heureusement moins funeste que celui de Lac-Mégantic, illustre bien à quel point les différents modes de transport son interreliés et interdépendants. Que ce soit chez Transport Wallace de Salaberry-de-Valleyfield ou chez CAT de de Coteau-du-Lac, on confirme qu’un incident ferroviaire a généralement des répercussions sur le transport par camion. « Habituellement quand les voies ferrés sont fermées, le transport de ces marchandises ne peut pas se faire autrement qu’en camion », observe Mathieu Boucher, répartiteur chez CAT.

Les autorités du port de Montréal sont encore à évaluer si le déraillement aura un impact sur les opérations de transport intermodal qui s’y déroulent quotidiennement.

Dernière heure : En milieu d’après-midi le mardi 17 juillet, la chaîne de nouvelles en continu RDI annonçait que la voie ferrée de St-Polycarpe pourrait demeurer hors service jusqu’au week-end.

 

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*