Grandir dans la diversité

0

La cour de Transport Saint-Michel fourmille d’à peu près tous les types de matériel roulant imaginables. De la dépanneuse pour poids lourds aux camions à benne, en passant par les fardiers, les citernes et les fourgons, les véhicules s’activent comme dans une chorégraphie guidée par le son des moteurs. La diversification, c’est ce qui fait la marque de commerce du transporteur de Saint-Michel-de-Napierville, et c’est ce qui lui a permis de connaître une croissance rapide lui valant le 18e rang de notre sondage annuel des plus grandes flottes publiques du Québec.

Sylvain Oligny, l’homme aux commandes de l’entreprise, n’a pas encore 40 ans. Fils de camionneur, il a pris la décision de se lancer en affaires à l’âge de 19 ans lorsque son père a vendu les trois camions de l’entreprise familiale. En 1995, il achetait la dépanneuse pour poids lourds qui allait lui donner de solides bases en service à la clientèle et qui assurerait éventuellement la croissance que connaît Transport Saint-Michel. «Je me suis toujours dit qu’à 30 ans, j’aurais trente unités», se rappelle-t-il. Sa flotte en compte aujourd’hui 433, et ses 40 ans n’arriveront que dans quelques semaines. L’année dernière seulement, Transport Saint-Michel a vu sa flotte bonifiée de 40 camions neufs.  

M. Oligny avoue qu’il aime voir grand, mais aussi qu’il tient à bien faire les choses. «Il est dangereux de mettre tous ses œufs dans le même panier, c’est pourquoi nous voulons que notre force soit la diversification.»

Cette croissance, elle s’est faite à la fois de manière organique et par des acquisitions. Motivé par une grande ambition mais guidé par une prudence calculée, Sylvain Oligny fait de la diversification son cheval de bataille et de l’écoute son guide en affaires. «Sylvain sait s’entourer et les gens l’aiment systématiquement. Il a beaucoup de charisme», confie Suzy Léveillé, directrice du développement des affaires pour Transport Saint-Michel.

«Toujours lancer des lignes», c’est  l’expression que Sylvain Oligny utilisera à plusieurs reprises lors de notre discussion. Lancer des lignes, comme dans trouver des volumes de transport, percer de nouveaux marchés, dénicher la meilleure main-d’œuvre. Être proactif, autant avec la main-d’œuvre qu’avec la clientèle voilà qui est, avec la diversification, l’une des lignes directrices du modèle d’affaires de Transport Saint-Michel.

C’est d’ailleurs en lançant des lignes, et en prenant soin de ces lignes, que le transporteur s’est «mis au monde».

Le jeune président a su détecter les occasions et les faire fructifier, toujours en s’assurant de donner au client ce qu’il voulait et plus et, en quelque sorte, de devenir un incontournable pour les expéditeurs qui choisissaient de faire appel à ses services. En ce sens, il reconnaît que ses origines dans le monde du dépannage routier l’ont beaucoup servi, dit-il, «car on ne refuse rien à la police. Vingt-quatre heures sur 24, on doit donner le service», illustre-t-il. L’une des preuves de cet engagement entier avec ses clients, c’est que l’excellence du service de Transport Saint-Michel a été reconnue par une importante aluminerie au cours des sept dernières années.

Sylvain Oligny tient à ce que son entreprise soit d’une accessibilité absolue et que toutes les demandes des clients soient traitées rapidement et en tout temps. «Sept jours sur sept, 24 heures sur 24, même les jours de fêtes et fériés, nous répondons aux appels. Quand nous entrons chez un client, nous voulons tout faire pour lui donner satisfaction. Avec un numéro de téléphone, ils ont accès à tous les services sous un même toit, en tout temps.»

Avec les années, Transport Saint-Michel s’est établi comme un transporteur au matériel et aux services diversifiés. L’entreprise s’est mérité une réputation de service de haute qualité. Le mot s’est passé parmi les expéditeurs que, s’ils avaient un problème, ils devaient appeler Saint-Michel.  «Quand nous arrivons chez un client, c’est souvent en situation d’urgence. Notre philosophie, c’est de tout faire pour répondre aux besoins du client. Si nous n’avons pas l’équipement qu’il faut, nous l’achetons.»

Savoir s’entourer, et écouter

Sylvain Oligny reconnaît qu’il a eu le privilège de compter sur une solide équipe qui l’a aidé à faire grandir son entreprise, mais aussi sur des mentors expérimentés et généreux de leur temps et de leurs connaissances à différents moments de la progression de Transport Saint-Michel, à «des grands hommes de l’industrie» qui lui ont donné de précieux conseils. M. Oligny indique que ces personnes sauront se reconnaître, dont celle qui lui a fait comprendre l’importance de fournir des véhicules de qualité à ses chauffeurs, parce qu’on «attire la crème avec de la crème»…

Pierre Aubin, de L’Express du Midi/Transport Audec, est l’un de ses mentors qui le conseille de longue date. Si M. Aubin a pris Sylvain Oligny sous son aile, c’est parce qu’il a beaucoup aimé les qualités de l’homme qui se trouvait devant lui. «Sylvain est honnête, franc, fonceur et déterminé. Il ne recule pas devant les échecs; il se retrousse les manches et remonte la pente», indique M. Aubin, ajoutant que Sylvain Oligny lui fait penser à un «Pierre Aubin plus jeune»!

Un grand respect mutuel existe clairement entre les deux dirigeants. «J’ai vu d’où il est parti et ce qu’il a fait. Cela en fera sûrement sourciller quelques-uns, mais Sylvain pourrait donner des leçons à bien du monde. Il a le cœur sur la main et, en affaires, il sait où il s’en va.»

Le président de Transport Saint-Michel est à l’affût des meilleures pratiques de l’industrie; il parle avec ses confrères et lit les publications spécialisées pour savoir ce que les flottes les plus réputées font pour demeurer au sommet. La sécurité doit s’appliquer partout; le terminal est propre, sécurisé et accessible, et le matériel roulant est de qualité, un élément qui contribue aussi au recrutement et à la rétention de la main-d’œuvre.

Sylvain Oligny considère qu’il est important de s’impliquer dans son industrie, notamment à titre de directeur du dépannage poids lourd à l’Association des professionnels du dépannage du Québec depuis une douzaine d’années. Son entreprise est aussi membre de l’Association du camionnage du Québec. «Il est important de connaître et de redorer l’image de l’industrie du dépannage», croit-il. «Il est important également de faire respecter les règles dans l’industrie du dépannage et du camionnage.»

L’économie de carburant est une priorité – l’entreprise est en voie d’obtenir sa certification  SmartWay  – et les spécifications des véhicules de Transport Saint-Michel sont les mêmes que celles des plus grandes flottes de la province. «J’étais un camionneur qui aimait les gros moteurs, et je suis devenu un homme d’affaires», sourit Sylvain Oligny. De l’un des grands hommes du transport dont il a été question plus haut, il a suivi les conseils en matière de spécifications énergétiques. Ces conseils ont notamment mené à l’acquisition de plusieurs camions Volvo écoénergétiques.

À l’aube de ses 40 ans et avec une entreprise en pleine erre d’aller, Sylvain Oligny n’a surtout pas l’intentions de ralentir. Il veut pousser encore plus loin la diversification de son entreprise et explorer de nouvelles avenues, par exemple en faisant la revente et le transport de produits pétroliers.

«Je veux devenir indépendant des marchés, en ne faisant pas seulement du transport et de l’entreposage, mais aussi de la vente et de la revente. Je veux pouvoir déjouer les cycles économiques», dit-il.

La passion des Oligny pour le camionnage ne se dément pas quelque vingt ans après la fondation de Transport Saint-Michel. On peut même dire qu’elle se renouvelle, car Sylvain Oligny engage aujourd’hui son père qui s’est racheté des camions et qui travaille à titre de voiturier-remorqueur pour son fils. La boucle est en ce sens bouclée mais l’histoire de Transport Saint-Michel, elle, ne fait que commencer. 

 

Partager.

À propos de l'auteur

Steve Bouchard

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News. Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom. Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun. Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Laisser une réponse