10 conseils pour reculer une remorque comme un pro

Bien que les camionneurs se concentrent sur la route, de nombreux dommages sont causés lorsque les camions entrent en collision avec des objets situés derrière la remorque. Tom Boehler, directeur principal de la sécurité et de la conformité du groupe Erb, propose plusieurs conseils qui peuvent contribuer à éliminer les accidents en marche arrière.

1. Sortez et regardez

Le processus commence par un OBJECTIF central, que M. Boehler décrit comme «Sortez et regardez». C’est vital à chaque fois que vous reculez, surtout lorsqu’il s’agit d’un nouvel emplacement.

2. Utilisez la technologie pour étudier le contexte

Utilisez un téléphone intelligent ou un ordinateur et la plateforme Google Maps pour étudier une zone avant votre arrivée. La vérification des itinéraires et des moyens d’entrer et de sortir vous permettra d’évacuer beaucoup de stress avant votre arrivée.

3. Vérifiez votre environnement lorsque vous arrivez

Gardez la tête sur les épaules. Vous ne pouvez pas vous concentrer uniquement sur le côté gauche de la semi-remorque. Les gens essaieront de vous contourner par la droite. Avant de commencer à reculer, regardez si quelqu’un est en mouvement près de vous. Cela comprend les camions de manœuvre, les autres véhicules, les chariots élévateurs et les piétons. Attendez qu’ils vous laissent la voie libre.Marche a

(Photo: iStock)

4. Recherchez les traces de pneus

Si quelqu’un est déjà entré et sorti du quai par une journée chaude, vous pourrez voir les traces de pneus qu’il a laissées derrière lui. Celles-ci constitueront un repère à suivre jusqu’à la porte du quai. Des marques similaires sont créées dans le gravier et la neige.

5. Apprenez à utiliser la position 12 et 9

M. Boehler recommande une configuration «12 et 9» pour faciliter la marche arrière. Imaginez que vous reculez sur le cadran d’une horloge. Si votre quai de chargement se trouve entre deux remorques, par exemple, à la position 6 heures, approchez avec votre semi-remorque perpendiculaire au quai de chargement. Une fois que les pneus d’entraînement sont alignés avec le bord de la place de stationnement, tournez le volant vers la droite en visant la position 12 heures. Lorsque vous voyez les roues de votre remorque dans le rétroviseur, tournez le volant vers la gauche en direction de 9 heures. Une fois que vous avez atteint 9 heures et que vos pneus d’entraînement sont droits, la remorque devrait être à environ 15 – 20 pieds de l’ouverture. Redressez la remorque puis reculez jusqu’à l’espace de stationnement.

6. N’ayez pas peur de recommencer

Oui, tout le monde aimerait réussir la marche arrière du premier coup. Mais n’ayez pas peur de faire le tour et de recommencer si vous avez l’impression que la remorque n’est pas bien alignée. Trop de chauffeurs essaient de reculer en utilisant une courbe en S dans ces situations et se heurtent à des problèmes.

7. Évitez autant que possible de reculer à l’aveugle

Le meilleur moyen d’avoir une vue claire est d’éviter, dans la mesure du possible, de reculer à l’aveugle. Si vous ne pouvez pas l’éviter, rappelez-vous une fois de plus de sortir et de regarder. Vérifiez votre position. Voyez où vous allez. Arrêtez-vous, sortez et vérifiez à nouveau. Ne supposez pas que vous êtes aligné avec votre place de stationnement. Et profitez des personnes qui peuvent vous servir de guide. Discutez simplement de ce qu’elles doivent surveiller, de l’endroit où elles doivent se tenir et des signaux qu’elles doivent utiliser.

8. Prenez votre temps lorsque vous reculez d’une rue à un quai

S’il n’est pas possible de reculer du côté gauche sans faire le tour du pâté de maisons, faites-le. Surveillez les rétroviseurs et ne vous sentez pas obligé de vous précipiter lorsque le processus commence. Ignorez les klaxons ou les regards exaspérés des autres conducteurs.

9. Écoutez

Baissez vos vitres pendant toute la durée du processus de marche arrière. Éteignez la radio et écoutez. Vos oreilles vous aident à surveiller les environs et peuvent vous donner les premiers signes d’un véhicule qui arrive ou qui recule.

10. Sachez quand dire non

Ultimement, si vous ne pouvez pas reculer dans un endroit, demandez qu’on vous assigne une autre porte de quai. L’expéditeur ou le destinataire peut également proposer un service de manœuvre qui vous aidera. Et n’écoutez pas les commentaires méprisants qui suggèrent qu’un autre chauffeur l’a fait. Utilisez votre propre jugement. Les chauffeurs qui ont réussi avaient peut-être une cabine de ville ou un tracteur à essieu simple, alors que vous travaillez avec un tracteur routier.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*