1,5 million $ pour l’expansion de Témisko

Le fabricant de semi-remorques Témisko, orgueil de Notre-Dame-du-Nord dans le Témiscamingue avec son célèbre Rodéo du camion, a investi un peu plus de 1,5 million $ dans l’agrandissement et la modernisation de ses installations, permettant du même coup d’ajouter deux emplois aux 95 déjà existants.

Du total de la somme mise de l’avant pour procéder aux travaux, 755 986 $ proviennent du gouvernement fédéral, sous forme de contribution remboursable du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Fondée en 1969, Témisko se spécialise notamment dans le design et la fabrication de semi-remorques sur mesure et de plateformes qui servent au transport d’équipement lourd et de matériel hors-normes et extensibles.

Le projet visait à soutenir la croissance de l’entreprise grâce à l’augmentation de sa capacité de production, à l’agrandissement de son usine et à l’acquisition de nouveaux équipements tels que des soudeuses pour l’aluminium, un robot de soudage automatisé, un chariot élévateur et des ponts roulants.

En entrevue à Transport Routier, le directeur général de Témisko Claude De Lachevrotière explique que l’entreprise utilise un nouveau procédé de fabrication de remorques plateteformes, qui permet d’éliminer les traverses de châssis. Ce sont les profilés d’aluminium extrudé qui forment la surface du plancher, au lieu du bois franc traditionnellement utilisé, et assurent la rigidité structurelle.

« La fabrication de ces plancher implique beaucoup de soudure d’aluminium. Le robot soudeur permet d’accélérer et d’automatiser le processus au lieu de faire toutes ces soudures à la main », indique le porte-parole de Témisko.

Le robot soudeur, une pièce de machinerie sur mesure, permet d’accélérer et d’automatiser le processus de fabrication. Photo : Témisko.

M. De Lachevrotière ajoute que la configuration en profilés d’aluminium et l’élimination des traverses de châssis représentent un avantage sur le plan de l’entretien puisque l’aluminium est plus durable et plus facile à nettoyer en profondeur que le bois, matière plus poreuse. D’autre part, puisqu’il n’y a plus de traverses de châssis conventionnelles, on diminue drastiquement les sources potentielles de corrosion et, plus important encore pour les transporteurs qui utilisent ces remorques, le poids de la neige, de la glace et de la gadoue qui pouvaient s’y fixer en conditions hivernales, réduisant ainsi leur capacité de charge utile. « Nos clients nous disent sauver jusqu’à 500 kilos de poids », précise Claude De Lachevrotière, ajoutant que l’aluminium est également plus facile à réparer en cas d’avarie.

Au-delà de l’amélioration de ses produits, Témisko bénéficie de l’agrandissement de ses installations par l’augmentation de sa capacité de production, elle qui n’échappe pas à la demande grandissante en matériel roulant de la part des entreprises de camionnage. « En effet, la demande est très forte présentement », confirme M. De Lachevrotière.

L’absence de traverses de châssis permet d’alléger les remorques d’un poids allant jusqu’à 500 kilos en conditions hivernales puisque la neige, la glace et la gadoue ne peuvent plus s’y fixer. Photo : Témisko

De son côté, Stéphane Lauzon, député d’Argenteuil-La Petite-Nation et secrétaire parlementaire pour les Sports et les Personnes handicapées a déclaré, au nom du gouvernement fédéral : « Je me réjouis de l’appui financier du gouvernement du Canada, qui choisit de miser sur la volonté d’expansion de ces entreprises de la MRC de Témiscamingue qui se démarquent dans un marché sans cesse en évolution. Leur savoir-faire, leur dynamisme et leur audace sont porteurs de croissance et je les encourage à continuer dans la même voie. »

 

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 25 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*