Interdiction de parler au cellulaire au Volant. Et le CB, lui ?

TORONTO, 07/31/2008 – La liste des provinces où vous pouvez conduire tout en ayant à la main un cellulaire rétrécit à vue d’oeil.

Cette semaine, c’était au tour du gouvernement de l’Ontario d’annoncer la naissance d’un projet de loi pour bannir les téléphones cellulaires et toutes autres « distractions électroniques » comme les moniteurs DVD et les commandes GPS. La nouvelle loi pourrait entrer en vigueur dès l’automne.
 
L’Ontario suivrait l’exemple du Québec, de la Nouvelle-Écosse, et de Terre-Neuve et Labrador dans ce domaine.
Au Québec, après une période de grâce, les policiers ont émis plus de 1000 contraventions déjà. L’amende pour une première offense peut atteindre 115$.
 
Dans les Rocheuses, un chauffeur pris avec un cellulaire au volant… pourrait prendre la route d’un fourgon « cellulaire ». En effet, rien n’empêche les policiers à cet endrot de vous mettre en prison pour une telle offense.
 
Précisons que les téléphones cellulaires dans les véhicules sont bannis, sous différentes restrictions, dans plus de 50 pays, dont l’Australie, l’Angleterre et la France.
 
L’Ontario interdit déjà aux nouveaux conducteurs d’utiliser le cellulaire en conduisant. Cependant, deux grandes questions demeurent.
 
D’abord, est-ce qu’on interdira aux chauffeurs de camions de tenir à la main le micro du CB ou tout autre dispositif du genre, dont le Mikes, comme au Québec ? On attend toujours une réponse du ministère des Transports de l’Ontario.
 
Deuxièmement: Est-ce que quelqu’un a pu prouver hors de doute l’établissement d’un lien entre l’usage d’un téléphone cellulaire et des accidents routiers ? Pas à notre connaissance.
 
Récemment, le gouvernement albertain a publié une étude révélant que parler au cellulaire en conduisant représente moins de risque d’accident que bien d’autres distractions dites acceptables comme manger au volant ou disputer les enfants trop turbulents sur la banquette arrière. Un autre rapport, fait à New-York celui-là, où le cellulaire est interdit au volant depuis cinq ans, arrive à peu près aux mêmes conclusions.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 25 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*