2019 sera une bonne année, selon FTR

0

2019 s’annonce comme une «bonne année» pour le camionnage.

C’est ce qu’a déclaré Avery Vise, vice-président du camionnage chez FTR, qui a pris la parole lors du webinaire mensuel State of Freight le 14 février.

«Globalement, nos prévisions pour 2019 indiquent une croissance modérée tout au long de l’année», a déclaré M. Vise. «La croissance d’une année à l’autre ne sera pas aussi forte qu’en 2017 et 2018… mais ce sera quand même une bonne année. Ce ne sera simplement pas une année folle, comme ce que nous avons connu au cours des 18 derniers mois.»

Il a ajouté que l’indice des conditions des expéditeurs est positif depuis plus de deux ans.

«En décembre, tout le monde était heureux – expéditeurs et transporteurs», a-t-il déclaré.

Selon FTR, les conditions du camionnage devraient se modérer cette année.

«Le déséquilibre du marché au comptant a constitué le fait saillant de 2018», d’expliquer M. Vise. «Et le marché au comptant reste plus serré que la moyenne des cinq dernières années.»

Mais le marché au comptant n’est qu’un élément du tableau, a déclaré M. Vise, qui porte son attention sur les taux. Selon lui, la capacité des transporteurs à trouver des chauffeurs constituera le «principal point d’interrogation» quant au déroulement de l’année en ce qui a trait aux taux.

«Les taux, c’est ce qui préoccupe tout le monde», a-t-il déclaré. «Dans l’ensemble, nous prévoyons que les taux seront quasiment inchangés d’une année à l’autre en 2019. Les taux au comptant seront probablement en forte baisse, peut-être jusqu’à 7 %, et les taux de contrats… nous croyons qu’ils seront en hausse de 1 ou 2 %… c’est ainsi que nous voyons la situation à l’heure actuelle.»

Dans l’ensemble, M. Vise a déclaré que l’économie se portait bien, compte tenu des dépenses de fabrication et de consommation qui sont toujours élevées. La plus grande faiblesse de l’économie est le logement, alors que les ventes sont en baisse d’une année à l’autre et que le prix des logements reste bas.

Partager.

Laisser une réponse