Les changements apportés au «Tournant vert» sèment toujours la grogne des camionneurs

Ottawa, le 4 septembre 2008 – Le chef libéral Stéphane Dion a peut-être essayé de mettre un peu de baume sur les soucis qu’occasionne aux transporteurs son Tournant vert, mais les avocats de l’Alliance canadienne du camionnage affirment que les réformes proposées n’offrent pas suffisamment pour atténuer l’impact négatif d’une hausse du prix du carburant provoquée par le plan Dion.

Après avoir dit, le mois dernier, que l’industrie du camionnage serait en mesure de bien s’en sortir avec sa taxe sur le carbone applicable sur le carburant diesel et autres sources d’énergie, M. Dion a fait marche arrière lors du caucus libéral qui s’est tenu à Winnipeg en annonçant jusqu’à 250 M $ sur quatre ans pour aider le secteur des pêcherie de même que l’industrie du camionnage à investir dans les technologies vertes à faibles émissions.
 
Il a aussi promis aux compagnies forestières 400 M $ en crédits de réduction d’émissions, ainsi que 250 M $ pour la création d’un fonds agricole vert pour consentir aux fermiers des rabais pour l’acquisition de technologies plus environnementales pour la machinerie agricole servant à réduire la consommation de carburant et les gaz à effets de serre.
 
Or, selon David Bradley, chef de la direction de l’Alliance canadienne du camionnage, cet argent constitue un bon point de départ mais ne règle pas la question de l’impact négatif de la position Dion sur le quotidien des milliers de transporteurs qui ont déjà opté pour un comportement vert.
 
«L’industrie du camionnage a fait beaucoup sur le plan environnemental au cours des dernières années», indique M. Bradley. «Ce que nous réclamons, c’est un programme de rabais pour accélérer l’investissement déjà en cours, particulièrement dans le contexte économique plutôt difficile ».
 
Il précise que l’industrie verse actuellement plus de 280 M $ par année en taxes d’accise fédérale sur le carburant diesel, «une forme de taxation régressive et archaïque qui aurait due être abrogée ou réformée il y longtemps».
 
Si le Tournant vert propose d’ajouter 7 cents au prix du litre de carburant diesel, l’impôt additionnel versé par l’industrie avoisinera les 500 M $ annuellement, estime l’Alliance.
 

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*