L’usine d’assemblage de camions Sterling de St-Thomas, en Ontario, fermera ses portes – Daimler tue la marque.

TORONTO — Faute de marché, Daimler AG prévoit fermer son usine de montage de camions Sterling à St-Thomas, en Ontario, en mars 2009, la compagnie allemande ayant décidé d’éliminer la marque Sterling.

Camions Daimler Amérique du nord a affirmé ce matin qu’un total de 2300 travailleurs affectés aux usines de St-Thomas et de Portland (Oregon), qui cessera également ses opérations, seront victimes de cette décision.
 
De ce nombre, 720 travailleurs seront mis à pied dès le mois prochain à la suite de l’élimination planifiée d’un des deux derniers quarts de travail à l’usine de St-Thomas. Daimler avait déjà licencié 600 personnes l’année dernière après avoir aboli un premier quart.
 
En plus de sabrer dans son personnel de production, la compagnie abolira 1200 postes de cadres, la moitié de ces emplois étant directement reliés à la marque Sterling.
 
La fermeture en mars de l’usine du sud-ouest ontarien, qui fabrique une gamme de camions moyens et lourds, coïncidera avec l’expiration de l’entente syndicale liant la compagnie à l’Union des travailleurs canadiens de l’automobile.
 
Motifs de fermeture
 
Daimler explique sa décision par « la baisse constante de la demande dans l’industrie en générale, pointant également du doigt les nombreux changements survenus dans la structure de ce segment de marché. »
 
L’usine de Portland fermera ses portes en juin 2010. Autant à St-Thomas qu’à Portland, un programme de départ volontaire sera mis sur pied par la compagnie afin d’encourager la mobilité des employés et les aider à trouver rapidement du travail ailleurs.
 
Au même moment, la production du modèle Cascadia débutera en février à l’usine mexicaine de Saltillo, nouveau porte-étendard de la marque Freightliner. Ces modifications entraîneront un déboursé de 600 millions de dollars US, mais rapporteront à l’entreprise des profits annuels de 900 millions à compter de 2011.
 
Certaines des caractéristiques du défunt emblème Sterling seront par ailleurs retenues et ajoutées à la gamme existante de camions Freightliner et Western Star, propriétés de Daimler.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*