Systèmes électroniques d’enregistrement des activités

L’Alliance canadienne du camionnage (ACC) rend la tâche plus facile aux propriétaires de compagnie de camionnage et aux conducteurs de camion qui veulent faire savoir à leur député fédéral comment et pourquoi ils appuient la mise en application d’une réglementation qui rendrait obligatoire au Canada l’utilisation des systèmes électroniques d’enregistrement des activités (SEEA), ou electronic on-board recorders – EOBR – en anglais.

Un SEEA est un appareil servant  à recueillir et à enregistrer les données électroniques relatives aux opérations d’un véhicule. Dans ce cas particulier, le SEEA a pour seul but de surveiller les heures de service d’un chauffeur.
 
En vous rendant à la page d’accueil de l’Alliance du camionnage du Canada (www.cantruck.ca) et en cliquant sur EOBRs soutien, les partisans des SEEA peuvent choisir quel type de lettre ils souhaitent envoyer, en anglais ou en français, inscrire leur nom et leur province et faire parvenir un message d’appui directement à leur député.
 
Le conducteurs professionnels peuvent aussi composer un code à quatre lettres qui transmettra un message texte à leur député. Il suffit de texter «eobr» au numéro 77777, ou de texter eobrfrench au 77777 pour envoyer le texto en français.  
 
«Nous invitons les transporteurs, dont la majorité que nous connaissons sont en faveur des SEEA, et les chauffeurs qui, après en avoir fait l’expérience sont de plus en plus nombreux  à voir les SEEA comme une chose positive plutôt que comme une menace, nous les invitons donc ces gens à communiquer leur appui à une réglementation obligatoire directement à leur député fédéral», de dire David Bradley, chef de la direction de l’ACC. 
 
«Il est important que nos élus entendent la voix de ceux qui appuient l’utilisation obligatoire des SEEA, explique M. Bradley, pas seulement celle de ceux qui s’opposent à une plus grande surveillance de la conformité.»
 
«Les fiches journalières en papier constituent une façon inefficaces et archaïque de s’assurer de la conformité à la réglementation sur les heures de travail, de conduite et de repos, tant pour les législateurs que pour l’industrie. Si la réglementation a été mise en place pour combattre la fatigue chez les conducteurs professionnels et si nous sommes sérieux dans nos intentions de rendre les routes plus sûres, alors les députés doivent appuyer l’utilisation obligatoire des SEEA », conclut David Bradley.
 
L’ACC est une fédération qui réunit les associations provinciales de camionnage et qui représente plus de 4 500 entreprises de camionnage employant plus de 150 000 Canadiens. Elle appuie l’utilisation obligatoire des SEEA depuis plusieurs années partout où les chauffeurs sont présentement tenus de remplis des fiches journalières en papier.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*