Navistar ferme son usine de Garland au Texas

Navistar International Corp. a annoncé son intention de fermer son usine d’assemblage de camions de Garland au Texas, dans le cadre de ses efforts de réduction des coûts. Navistar entend cesser les opérations des installations de Garland d’ici le premier trimestre de 2013.

«Prendre la décision de fermer des installations est toujours difficile en raison des répercussions que cela entraîne pour plusieurs personnes de qualité qui ont fait partie de notre compagnie», de déclarer Troy Clarke, président et chef de l’exploitation de Navistar. «Mais Navistar a une trop grande capacité de production en Amérique du Nord et nous devons prendre des mesures rapides afin d’améliorer nos affaires et la position de la compagnie pour assurer son succès à long terme.»

L’usine de Garland emploie présentement quelque 900 salariés, travailleurs à taux horaire et travailleurs par tierce partie temporaires.

«Nous comprenons que ce genre de décision affecte les employés et la communauté», a ajouté M. Clarke. «Nous traiterons les gens dans le respect et leur offrirons le soutien pour les aider dans leurs transitions.»

Le volume de camions présentement fabriqués à Garland sera transféré aux autres installations nord-américaines de la compagnie qui fabriquent des modèles équivalents à compter de janvier 2013.

Le mois dernier, Navistar a indiqué qu’il déplacerait la production de son nouveau Terra Star de Garland vers Springfield en Ohio, et le premier lot de 4X4 sera fabriqué au début de la prochaine année.

Une fois complétée, la fermeture de Garland devrait réduire de 25 à 35 millions de dollars par année les frais d’exploitation de Navistar.

La compagnie inscrira une dépense d’exploitation au quatrième trimestre de 2012, principalement en raison des primes de séparation qui seront versées aux employés, lesquelles ne devraient pas dépasser 10 millions de dollars avant impôt.

Puisque la fermeture de l’usine aura lieu durant l’exercice financier 2013, la compagnie prévoit inscrire certaines dépenses avant impôt, principalement en ce qui a trait à la dépréciation accélérée et à d’autres facteurs reliés, allant de 30 à 50 millions de dollars selon l’évaluation de la juste valeur. Navistar prévoit que cette mesure sera positive pour la trésorerie dès la première année.

 

-d’après truckinginfo.com

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*