Les États-Unis veulent utiliser les cheveux pour le dépistage des stupéfiants

Déjà à la mode, les crânes rasés pourraient devenir encore plus populaires alors que le représentant Républicain, Reid Ribble (Wisconsin), a présenté une loi faisant en sorte que le Department of Transportation (DOT) des États-Unis va mener un projet pilote en vue d’évaluer la possibilité d’utiliser des échantillons de cheveux afin de dépister l’utilisation de stupéfiants chez les chauffeurs commerciaux. L’American Trucking Associations (ATA) a applaudi la proposition.

«Les recherches et l’expérimentation ont démontré que le dépistage capillaire peut être beaucoup plus efficace que les méthodes actuelles d’échantillonnage et de test ; il est donc logique de l’envisager comme prochaine étape dans le dépistage des stupéfiants», a indiqué Bille Graves, président et chef de la direction de l’ATA.

Le dépistage au moyen d’un échantillon d’urine est peu coûteux, mais il existe divers façons de falsifier les résultats. Le dépistage de la consommation de stupéfiants par échantillon capillaire devient de plus en plus populaire. On croit qu’il offre une méthode plus précise et moins intrusive qui permet de détecter des stupéfiants qui ont été consommés jusqu’à six mois auparavant.
 
«Aucune flotte ne veut mettre en péril la sécurité du public en plaçant derrière le volant des camions des conducteurs dont les facultés sont affaiblies», a souligné Mike Card, président du Conseil de l’ATA et président de Combined Transport de Central Point en Oregon. «Des procédures de dépistage plus efficaces nous aident à faire en sorte que cela n’arrive pas.  L’ATA invite le DOT à appuyer cette approche qui peut améliorer le programme de dépistage.»

 

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*