Volvo : un projet électrifiant

Des camions lourds et des autobus alimentés uniquement et continuellement en électricité, sans grosses batteries, impossible vous dites? Ce n’est pas l’avis du Groupe Volvo qui, en Suède, travaille à un projet innovateur où la route alimenterait les camions et les autobus en électricité.

Fort de ses connaissances des groupes motopropulseurs électriques, le Groupe Volvo vise à devenir un leader mondial en solutions de transport durables et veut trouver encore plus de solutions qui permettent aux véhicules de circuler avec les énergies renouvelables. La société, en collaboration avec la Swedish Energy Agency,  participe présentement à un grand projet de recherche suédois pour trouver de telles solutions. Le projet implique la Swedish Transport Administration, Vattenfall, plusieurs universités ainsi que des fabricants et des distributeurs de véhicules.

Le défi consiste à alimenter le véhicule en énergie électrique lorsque nécessaire. «En ville, il y a présentement plusieurs solutions et nous en évaluons beaucoup d’autres. Nous avons des essais sur le terrain en cours, durant lesquels nos autobus électriques sont équipés d’une batterie qui peut être chargée rapidement, lorsqu’ils s’immobilisent aux arrêts d’autobus», explique Mats Alaküla, expert en véhicules électriques pour le Groupe Volvo et professeur à l’Université Lund.

Mais pour les camions et les autobus qui parcourent de longues distances, cela ne fonctionne pas. Ils s’arrêtent rarement et pour faire face à cette tâche, ils ont besoin de tellement de batteries qu’il n’y aurait plus de place pour les chargements ou les passagers. Une solution est donc requise lorsque l’énergie est alimentée en continu à partir d’une source externe vers le camion.

La méthode actuellement développée et testée par le groupe Volvo, en collaboration avec Alstom, implique deux rails (créant un pôle négatif et un pôle positif pour conduire le courant) intégrées à la surface de la route qui alimentent les véhicules électriques qui passent au-dessus. Un véhicule muni d’un collecteur de courant peut récupérer l’énergie électrique et s’en servir pour rester opérationnel.

«Grâce à cette méthode, les véhicules électriques peuvent être continuellement alimentés en énergie sans transporter de grosses batteries», d’affirmer M. Alaküla. «La ligne électrique sera construite en sections et les sections ne seront actives que lorsque le camion passera.»

L’an dernier, Volvo a construit une piste longue de 400 mètres à son centre d’essais de Hällered, situé à l’extérieur de Göteborg. La compagnie y teste le système depuis l’automne 2012.

«Nous testons présentement comment transmettre l’électricité à partir de la route jusqu’au camion. L’électricité (un courant de 750 volts) circule à travers un élément de chauffage refroidi à l’eau», indique Richard Sebestyen, directeur de projet pour Volvo Group Trucks Technology, qui est la division de recherche et développement du Groupe Volvo.

Cependant, une grande partie de la recherche doit encore être faite avant que cela puisse devenir une réalité, y compris le développement technique continu du collecteur de courant, du moteur électrique et du système de contrôle requis. Cela implique également la construction et l’entretien des routes, l’approvisionnement en électricité, les différents modèles de paiement, etc.

«Il faudra encore plusieurs années avant que l’on retrouve cela sur nos routes», d’ajouter Mats Alaküla.

«Mais, si nous voulons réussir dans la création de systèmes de transport durables, nous devons investir massivement dans la recherche aujourd’hui. Je suis convaincu que nous allons trouver une manière peu coûteuse de fournir l’électricité nécessaire aux véhicules qui effectuent de longues distances, et nous avons déjà parcouru un bon bout de chemin dans nos recherches.»

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 25 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*