L’indice FTR demeure stable en mai, malgré une tendance légèrement négative

L’indice des conditions des expéditeurs de la firme FTR était pratiquement inchangé en mai, par rapport au niveau des derniers mois, avec un taux de -7,5. L’indice des conditions des expéditeurs est une compilation de facteurs qui influencent l’environnement de transport des expéditeurs. Toute lecture en-dessous de zéro indique des conditions moins qu’idéales pour les expéditeurs. Les lectures en-dessous de 10 indiquent que les conditions, pour les expéditeurs, s’approchent des niveaux critiques en fonction de la capacité disponible et des taux prévus.

Les niveaux de l’indice des conditions des expéditeurs constituent un indicateur du resserrement de la capacité, mais ne représentent que des hausses de taux modestes par l’industrie du transport par camions. Les taux illustrés sont demeurés faibles, aidés par des surcharges sur le carburant plus basses que l’année précédente. Cependant, FTR prévoit une augmentation des taux pour la deuxième moitié de l’année, alors que de nouveaux règlements contribueront à resserrer la capacité de l’industrie. Cette convergence de facteurs négatifs se traduira par une baisse de l’indice des conditions des expéditeurs. Les détails concernant les facteurs qui influencent cet indice, pour le mois de mai, sont disponibles dans l’édition de juillet du FTR’s Shippers Update, publiée le 12 juillet.

Jonathan Starks, directeur de l’analyse du transport pour FTR Associates, a déclaré : «la faiblesse de l’économie et de l’environnement de transport, qui persiste depuis près de deux ans, a créé un contexte dans lequel les expéditeurs ont pu obtenir des hausses de taux modestes, malgré les flottes qui travaillent avec de très petites capacités de réserve. L’entrée en vigueur au 1er juillet, d’une réglementation plus restrictive pour les chauffeurs sur les heures de service, signifie que l’excès de capacité de l’industrie diminuera davantage. Tant que les niveaux de fret continueront de grimper, les coûts du camionnage sont susceptibles de commencer à augmenter. Les flottes vont chercher à couvrir l’augmentation de leurs coûts d’exploitation concernant les chauffeurs, en plus de tirer profit de la diminution de la capacité de réserve qui entraîne généralement un mouvement à la hausse des coûts du camionnage.»

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*