Le gouvernement Harper prend des moyens pour accroître la sécurité du transport des marchandises dangereuses

Lisa Raitt, ministre des Transports, est intervenue en faveur d’une meilleure sécurité du transport des marchandises dangereuses en demandant qu’un ordre préventif soit donné pour obliger toute personne, qui importe ou qui transporte du pétrole brut, à mener des analyses de classification de ce produit.

«Comme en a fait foi le discours du Trône prononcé hier, notre gouvernement demeure engagé à prendre des mesures pour protéger la sécurité publique, et il prendra des mesures ciblées pour accroître la sécurité du transport des marchandises dangereuses», a dit la ministre Raitt. «Et c’est ce que nous faisons aujourd’hui en émettant un ordre préventif.»

Ainsi, à partir de maintenant, toute personne qui importe ou transporte du pétrole brut doit :

  • analyser la classification du pétrole brut classifié UN 1267 ou UN 1993, si une analyse de classification n’a pas été menée depuis le 7 juillet 2013;
  • présenter les résultats d’analyse à Transports Canada, sur demande;
  • mettre à jour ses fiches signalétiques, puis les fournir immédiatement au Centre canadien d’urgence transport de Transports Canada;
  • l’expédier, lorsqu’il emprunte la voie ferroviaire, comme un produit de classe 3, liquide inflammable, groupe d’emballage I, et ce, jusqu’à ce que l’analyse soit exécutée.

Transports Canada continue de travailler en collaboration avec le Bureau de la sécurité des transports alors que ce dernier mène l’enquête sur l’accident tragique survenu à Lac-Mégantic. D’ailleurs, Transports Canada a décidé de renforcer la sécurité des activités ferroviaires et du transport des marchandises dangereuses au Canada à la lumière des avis de sécurité reçus du Bureau de la sécurité des transports.

L’enquête de Transports Canada sur l’accident survenu à Lac-Mégantic est toujours en cours. Toute personne qui effectue l’importation, la manutention, la présentation au transport ou le transport de marchandises dangereuses doit se conformer à la Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses, ainsi qu’aux règlements et aux normes connexes.

Chaque jour, du pétrole et du gaz sont acheminés en toute sécurité dans tout le pays. Chaque année, plus de 30 millions d’expéditions de marchandises dangereuses ont lieu au Canada, et 99,999 pour cent d’entre elles se rendent à destination sans incident. La réglementation sur la sécurité ferroviaire et sur le transport des marchandises dangereuses en place vise à protéger le public et à veiller à sa sécurité. À titre d’information, l’ordre préventif est émis en vertu de l’article 32 de la Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses.

SOURCE : Transports Canada

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*