Gaz naturel et énergie solaire en ouverture de la Journée transport de l’AQME

0

DRUMMONDVILLE, le 26 novembre 2013 – En ouverture de la 4e Journée transport de l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie (AQME), tenue aujourd’hui à Drummondville, la ministre des Ressources naturelles du Québec, Martine Ouellet, a rappelé le programme d’électrification des transports que le gouvernement du Québec a mis en place récemment, insistant sur les ressources et les entreprises innovatrices dont dispose la province pour prendre la pôle dans le développement de véhicules propulsés à l’électricité. Reconnaissant que cette technologie n’est pas adaptée au transport lourd présentement, Mme Ouellet a souligné que le gaz naturel se veut la voie à suivre par le camionnage dans ses efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

En conférence d’ouverture, dans le volet Transport de marchandises, Jean-Robert Lessard, vice-président relations publiques et affaires gouvernementales pour le Groupe Robert, a indiqué que le virage vers l’énergie de demain implique que «l’entreprise accepte d’adhérer à une culture environnementale et ce, à tous les niveaux au sein de la direction et du personnel».

M. Lessard a rappelé les principales technologies éco-énergétiques que le Groupe Robert a adoptées depuis une dizaine d’années, soit les jupes aérodynamiques pour remorque, les pneus simples à bande large et, il y a deux ans, les camions au gaz naturel liquéfié (GNL), «une technologie pour laquelle nous avons dû bâtir une réglementation», rappelle M. Lessard. Groupe Robert compte présentement 124 camions au GNL sur la route. Aux entreprises de camionnage qui souhaitent se diriger vers le gaz naturel, Jean-Robert Lessard souligne qu’il est important que le personnel, autant les chauffeurs que les mécaniciens, soient bien formés et qu’ils comprennent bien cette technologie.

L’innovation pose ses défis dans tous les domaines, et le camionnage au gaz naturel n’y fait pas exception. M. Lessard a fait remarquer que toute nouvelle technologie requiert un apprentissage graduel et souligne l’importance d’établir un réseau d’approvisionnement qui attirera d’autres transporteurs vers le GNL. Il espère que ce réseau sera en place dans un avenir rapproché.

Jean-Robert Lessard a énuméré d’autres solutions de remplacement qui seront appelées à prendre leur place, dont le gaz naturel comprimé (GNC), que le transporteur envisage pour ses camions de ville et qui remplacera les batteries dans tous ses chariots élévateurs. Avec Performance Innovation Transport (PIT), organisme avec lequel il valide ses décisions en matière de technologies énergétiques, le Groupe Robert a déterminé que l’utilisation du GNC dans ses chariots élévateurs entraînera «de grandes économies.»

Le Groupe Robert évalue aussi les technologies de propulsion hybride qui font appel en parts égales au diesel et au GNL, ainsi qu’au diesel et au propane.

L’utilisation de panneaux solaires sur les camions, pour recharger les batteries qui alimentent la climatisation et le chauffage de la cabine, est une solution étudiée présentement par le Groupe Robert. Les gens dans l’auditoire ont semblé agréablement étonnés par cette approche innovatrice visant à remplacer les groupes électrogènes d’appoint et qui ravit les chauffeurs «particulièrement parce que les panneaux solaires n’émettent aucun bruit».

La 4e Journée transport de l’AQME se poursuit jusqu’à 19h ce soir.

Partager.

Laisser une réponse