Indice des conditions d’expédition FTR : retour en territoire négatif pour le mois de février

De janvier à février, l’indice des conditions d’expédition FTR a chuté à 1,0, alors que se dissipent les répercussions positives à court terme de l’ajustement ponctuel causé par la chute rapide des prix du diesel et par l’annulation des changements au règlement sur les heures de service. Partant de là, on s’attend à ce que l’indice se détériore en raison des pressions occasionnées par les nouvelles réglementations affectant le secteur du camionnage, de même que par la croissance continue du fret et de la hausse anticipée des prix de l’énergie.

Jonathan Starks, directeur de l’analyse du transport chez FTR, a déclaré : «Il a été difficile en février d’obtenir une bonne lecture de l’état de l’économie. Avec la météo défavorable, les grèves portuaires et la faiblesse des données économiques, il n’est pas surprenant que l’indice des conditions d’expédition soit demeuré près d’une lecture neutre en février. Pour les expéditeurs, la capacité du marché au comptant a certainement été réduite par le marché très serré de 2014, alors que le site Truckstop.com annonçait une augmentation de 15 pour cent des camions disponibles en février, par rapport à l’année dernière. Cependant, FTR estime que le marché contractuel demeure bien au-dessus du seuil d’utilisation de 95 pour cent. Malgré la baisse par rapport aux niveaux extrêmes de l’année dernière, il est encore assez fort pour contraindre les expéditeurs et les transporteurs à composer avec le tsunami réglementaire à venir. La baisse rapide des coûts du carburant tire également à sa fin. À partir de mars, les expéditeurs seront à nouveau à parité avec ce que les camionneurs paient et facturent pour le carburant. Les conditions d’expédition demeureront probablement légèrement négatives pour le reste de 2015 – une amélioration par rapport aux dernières années. Le grand changement à l’environnement d’exploitation viendra en 2016, quand de nombreux règlements concernant le pipeline commenceront à être mis en place. Si (et il s’agit d’un gros si) la croissance économique peut se poursuivre en 2016 et en 2017, les problèmes de capacité observés au début de 2014 vont sembler insignifiants en comparaison. 

         

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*