Les babillards de cargaisons de type Uber n’impressionnent pas les vétérans de l’industrie

L’un des plus anciens et importants fournisseurs de services d’appariement de cargaisons au Canada a exprimé son désaccord face à la manière dont certains babillards de cargaisons, établis depuis longtemps, ont été dépeints plus tôt ce mois-ci.

Tout récemment, VentureBeat.com a relaté les débuts de Truckloads Marketplace, un service d’appariement de cargaisons web et pour téléphone intelligent.

Dans une entrevue accordée au portail d’information VentureBeat.com, le président et fondateur de Trucker Path, société mère de Truckloads Marketplace, a comparé les autres babillards de cargaisons à Craiglist.com, qualifiant leur interface d’ennuyeuse, n’offrant pas des renseignements comme les pointages de crédit, les renseignements sur les assurances et autres détails montrant que les courtiers et les transporteurs sont bel et bien en règle.

Karen Campbell-Jones, directrice des communications et du marketing de TransCore Link Logistics, n’a pas tardé à réagir. «Nous disposons de solides renseignements sur les pointages de crédit, sur les assurances et sur les permis. En fait, nous n’autorisons personne sur Loadlink ne respectant pas nos exigences strictes. Nous avons également un processus de plaintes et nous évincerons quiconque ne se conforme pas.»

Bien que VentureBeat.com ne cite jamais directement M. Tsybaev, ce dernier aurait affirmé que la compétition est à la traîne en matière d’appariement.

Eh bien, il semblerait que Transcore Link Logistics soit tout sauf à la traîne selon Mme Campbell-Jones.

La raison? Elle a indiqué que TransCore Link Logistics offre de multiples plateformes, y compris Web et mobile.

Notre babillard de cargaisons comporte de multiples paramètres pour aider nos membres à rester compétitifs. Nos clients sont à la recherche de solutions intégrées afin de soutenir un cycle complet de besoins comme le suivi de la densité de la charge et du camion, un aperçu des taux en vigueur ainsi qu’un logiciel de répartition pour gérer les affectations des chauffeurs, des remorques et des camions», a expliqué Mme Campbell-Jones.

Selon Claudia Milicevic, directrice générale de TransCore Link Logistics, les clients savent que les babillards de cargaisons ne se résument pas seulement au prix le plus bas et ils sont soucieux des entreprises avec qui ils font affaire.

«Il n’y a personne dans notre domaine qui peut atteindre le volume de notre clientèle… plusieurs loyaux clients sont avec nous depuis plus de 20 ans», a-t-elle déclaré.

Mme Milicevic attribue cette situation à un «facteur de confiance» ainsi qu’à la possibilité pour son entreprise d’offrir une touche personnalisée, contrairement à la plupart des nouveaux joueurs n’offrant que des services web et des applications mobiles.

«Nous sommes entourés d’une équipe offrant un service et un soutien uniques, ce qui permet à nos clients d’établir des liens durables», a-t-elle ajouté.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*