Climat : le Québec n’atteindra pas ses objectifs sans transformer le secteur des transports

Gens d’affaires et environnementalistes dévoilent un plan d’action et demandent au gouvernement du Québec de passer à la vitesse supérieure

Un important regroupement de gens d’affaires et d’environnementalistes demande au gouvernement du Québec de passer à la vitesse supérieure en transformant de fond en comble le secteur des transports, dont les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d’augmenter depuis 25 ans. Réunis sous la bannière de SWITCH, l’Alliance pour une économie verte au Québec, ils ont dévoilé un plan d’action qui identifie systématiquement les moyens par lesquels le secteur des transports pourra enfin faire sa part dans la lutte aux changements climatiques.

Fruit d’une importante démarche de concertation entreprise au cours des derniers mois, ce plan s’inscrit dans la foulée de la Conférence de Paris sur le climat et la conclusion d’un accord visant la décarbonisation de l’économie mondiale, en plus de consolider les cibles ambitieuses adoptées par le gouvernement du Québec, soit de réduire les émissions de 80 à 95 pour cent d’ici 2050.

Les émissions industrielles en baisse, celles des transports en hausse depuis 25 ans

Alors que les émissions du secteur de l’industrie ont baissé de 21 pour cent entre 1990 et 2012, celles associées au transport ont augmenté de 26 pour cent durant la même période. «Atteindre nos objectifs exige que nous passions à la vitesse supérieure et que nous mettions enfin à contribution le secteur des transports, dont la croissance des émissions efface pratiquement tous les efforts consentis par les industries québécoises depuis 25 ans. Tous les secteurs doivent faire leur part», ont affirmé les deux coprésidents du Comité transition énergétique de SWITCH, Steven Guilbeault, cofondateur et directeur principal chez Équiterre et Yves-Thomas Dorval,

Diminuer l’empreinte carbone des véhicules

Il est urgent de diminuer l’empreinte carbone de nos véhicules et du transport de marchandises en particulier, en les rendant plus performants, d’autant plus que des solutions existent déjà au Québec. «L’emploi d’un matériau plus léger comme l’aluminium dans la fabrication des véhicules, l’utilisation de carburants de remplacement tels que les biocarburants de 2e génération ou le gaz naturel pour le transport routier, font partie des solutions disponibles et applicables dès maintenant», a souligné Stéphanie Trudeau, vice-présidente, Stratégie, communication et développement durable chez Gaz Métro.

«L’Accord de Paris, conclu en décembre dernier, nous amène à accentuer la transition énergétique déjà en cours à l’échelle mondiale. Le Québec dispose de tous les atouts pour se positionner comme un leader en la matière. Nous avons tout le potentiel pour innover dans le secteur de l’aménagement du territoire et des transports et nous donner les moyens d’encourager les filières en développement telles que la chimie verte, les biocarburants, l’aluminium et l’électrification des transports. On peut le faire, et on doit le faire», a conclu Andrée-Lise Méthot, fondatrice et associée directeure chez Cycle Capital Management.

Pour lire le communiqué intégral, cliquez ici.  

Pour lire le plan d’action du Comité, cliquez ici.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*