Pires routes 2015 – CAA-Québec dresse un premier bilan des investissements réalisés

Steve Bouchard

Des 12 routes figurant au palmarès des Pires routes 2015, 10 ont fait ou feront l’objet de réparations à court terme. Globalement, ce sont 500 millions de dollars qui auront été investis par les municipalités concernées ou par le ministère des Transports pour la réfection, l’entretien ou l’aménagement sécuritaire de toutes ces routes.

Les nombreux signalements obtenus grâce à Pires routes 2015 ont-ils fait accélérer les choses? Regardons de plus près les sommes investies pour la réfection des cinq routes se trouvant au sommet du classement du palmarès de l’an dernier.

  1. Le chemin du Lac-Bécancour, à Thetford Mines, a fait l’objet d’importantes réfections sur 2 km en 2015. Des travaux d’entretien sont également prévus en 2016. Investissement total de la municipalité : 400 000$.
  2. Pour ce qui est de la traverse de Laval, dans la région de Québec, les élus locaux débattent encore de la question.
  3. Le boulevard Laure, à Sept-Îles, a bénéficié d’un investissement de 1,2 millions de dollars par le ministère des Transports. Une annonce effectuée… en pleine campagne Les Pires routes 2015!
  4. Le chemin Kilmar de Grenville-sur-la-Rouge, en Outaouais, a vu deux de ses courbes redessinées et même reconstruites. D’autres travaux sont en vue pour un investissement total de 2,9 millions de dollars de la part de la municipalité.
  5. La route 389, dans la région de Fermont, fait l’objet d’une révision en profondeur de plusieurs tronçons et d’un investissement de 468 millions de dollars du gouvernement du Québec.

À l’instar des voies qui figurent dans ce top 5, la majorité des routes répertoriées dans ce palmarès 2015 en sortiront améliorées.

«En plus d’offrir une tribune à tous les usagers du réseau routier, le programme Les pires routes permet à CAA-Québec de communiquer avec les autorités concernées afin de juger de l’entretien réalisé sur les tronçons signalés. En somme, nous voulons que tous puissent bénéficier de routes en bon état et sécuritaires. Et en tant qu’organisme représentant quelque 1,3 million d’automobilistes, CAA-Québec joue son rôle de courroie de transmission avec le gouvernement afin que le message soit entendu», souligne Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques.

Steve Bouchard

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*