L’ANCAI exige le maintien de l’encadrement du transport en vrac dans les marchés publics

Bien visibles et agissant dans le respect des citoyens, des centaines de membres de l’Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI) livrent aujourd’hui, avec leurs camions, des lettres à leurs députés dans toutes les régions du Québec. Par cette action provinciale, l’ANCAI sollicite l’aide de tous les députés pour que le Règlement sur le courtage en services de camionnage en vrac soit modifié afin de maintenir, dans les marchés publics, le courtage sans but lucratif après le 31 mars 2017, et pour que les autorités concernées prennent des mesures immédiates qui feront cesser le courtage illégal sur les chantiers publics au Québec.

«Ça fait deux ans que nous voulons nous asseoir avec le ministre des Transports et que nous nous butons à des fins de non-recevoir. Le 31 mars 2017, notre entente se terminera et le silence du gouvernement en cette matière nous fait craindre le pire. C’est non seulement l’accès aux marchés publics de nos 5 000 membres qui est sur la table, mais aussi l’intégrité du système d’attribution de contrats dans le transport des matières en vrac», a déclaré Gaétan Légaré, directeur général de l’Association nationale des camionneurs artisans inc.

Une absence d’encadrement qui favorise la collusion et la corruption
En raison de la modification d’une clause par le ministère des Transports du Québec (MTQ) ayant pris effet le 1er janvier 2012, les entrepreneurs n’ont plus l’obligation d’offrir aux organismes de courtage sans but lucratif la partie des transports qu’ils ne comblent pas avec leurs propres camions. Ils peuvent engager qui bon leur semble. Dès le lendemain de l’application de la clause modifiée, les premiers actes de courtage illégal ont sévi sur les chantiers du MTQ.

La solution demeure le courtage sans but lucratif
Depuis plusieurs décennies, les organismes de courtage sans but lucratif sont au service des organismes publics et collaborent avec le MTQ. Par ailleurs, plus de 80 pour cent des camionneurs artisans et des petites entreprises de camionnage en vrac se sont déclarés satisfaits des services reçus des courtiers sans but lucratif, selon un sondage commandé par le MTQ et réalisé par la firme SOM. «À titre de porte-parole de ces camionneurs artisans et de ces petites entreprises de camionnage en vrac, je crois sincèrement que ce système d’organismes sans but lucratif avec permis de courtage doit être maintenu en y apportant des améliorations pour le rendre encore plus efficace», a réitéré Guy Laplante, président de l’ANCAI.

Des chantiers pour 5 milliards de dollars
Le MTQ prévoit entreprendre des chantiers dans les deux prochaines années pour un montant d’environ 5 milliards de dollars. Le transport en vrac sur ces chantiers représentera au moins 500 millions de dollars. Il devient donc particulièrement important que toutes les transactions entre les donneurs d’ouvrage, les entrepreneurs et les camionneurs soient écrites et auditées, tout en étant placées sous la surveillance de la CTQ.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 25 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*