Des débuts électrisants pour le Nikola One

Le camion autoroutier électrique Nikola One, dont on a beaucoup vanté les mérites, a fait ses débuts la nuit dernière. Trevor Milton, fondateur et président-directeur général de l’entreprise, a dévoilé que le système d’entraînement électrique du camion serait alimenté par une combinaison de piles à hydrogène, de batteries au lithium-ion et de freinage par récupération. M. Milton a ajouté que le camion serait en production d’ici 2020, avec un taux de construction annuel prévu de 50 000 unités.

Les spéculations allaient bon train au cours des derniers mois quant à savoir si le camion et le projet en soi étaient bien réels, c’est-à-dire un camion qui sera bientôt sur la route, transportant du fret. Bien que cela reste à voir, la présence très visible de géants de l’industrie comme Ryder System, Meritor et U.S. Express apporte davantage de crédibilité au projet.

M. Milton, qui a fait son entrée à bord d’un véhicule électrique hors route baptisé Nikola Zero, a débuté la présentation par une citation d’Oren Harari qui, selon lui, résume tout ce qu’il a tenté d’expliquer aux gens depuis le début du projet : «La lumière électrique ne provient pas de l’amélioration continue des chandelles.»

Cela dit tout. Le Nikola One ne s’appuie pas sur des ajustements, des nouveaux équipements ou un système hybride avec un peu de ceci et un peu de cela. Il s’agit d’un camion autoroutier de classe 8 entièrement électrique avec compartiment couchette, capable de parcourir jusqu’à 1 900 kilomètres avec un seul remplissage du système de pile à hydrogène, selon le fabricant. Il n’a pas de transmission conventionnelle : chacune des six positions de roues a son propre moteur de traction électrique commandé indépendamment.

Si le Nikola One s’avère à la hauteur des attentes, il pourrait transformer complètement tout ce que nous pensons des camions lourds et révolutionner l’industrie.

Le véhicule fait appel à un groupe motopropulseur entièrement électrique alimenté par des batteries au lithium haute densité. L’énergie des batteries est fournie sur la route par une pile à combustible à membrane échangeuse de protons (MEP) procurant au camion une autonomie de 1 200 à 1 900 kilomètres, tout en livrant une puissance de 1000 chevaux et un couple de 2 000 lb-pi.

«Pouvez-vous imaginer tirer une charge de 80 000 livres dans une inclinaison de six pour cent à 65 milles par heure?», a questionné M. Milton. «Vous pouvez faire cela avec le Nikola One.»

Il ajoute que le camion pèsera environ 2 000 livres de moins qu’un camion diesel semblable, grâce à l’élimination du groupe motopropulseur et des réservoirs de carburant traditionnels. Le camion dévoilé lors de la présentation pesait environ 19 000 livres.

Nikola prévoit également lancer une version avec cabine de ville qui portera le nom de Nikola Two. Il aura les mêmes attributs de performance et les mêmes taux de consommation de carburant que le modèle avec compartiment couchette, mais sera plus petit, plus léger et moins cher. Toujours selon M. Milton, le Nikola Two sera également plus facile à manœuvrer grâce à un essieu directeur arrière de conception unique.

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*