75% de réduction de loyer pour les petites entreprises

Avatar

Le montant de votre loyer commercial pourrait être réduit de 75% et vous libérer de certains problèmes de liquidités liés à la COVID-19 si vous répondez aux critères d’admissibilité d’un nouveau programme d’aide fédéral-provincial qui vient tout juste d’être annoncé par le bureau du premier ministre Trudeau.

Si vous payez moins de 50 000 $ par mois en loyer pour votre terminal de transport et que vos revenus ont chuté d’au moins 70% depuis la pandémie, vous pourriez bénéficier de l’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC).

En vertu de ce programme, le locataire ne paie que 25% de son loyer des mois d’avril, mai et juin. Le propriétaire accepte d’absorber une autre portion de 25% afin de ne pas perdre un bon locataire et les deux paliers supérieurs de gouvernement défraient les autres 50%.

C’est la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) qui administrera et exécutera le programme. Les fonds gouvernementaux seront versés directement à l’institution financière qui détient l’hypothèque sur le bâtiment.

On s’attend à ce que l’AUCLC soit opérationnelle d’ici le milieu du mois de mai et à ce que les propriétaires d’immeubles commerciaux baissent rétroactivement le loyer des petites entreprises pour les mois d’avril et de mai, en plus de la réduction de juin.

« Les petites entreprises font partie intégrante de notre économie et sont indispensables aux familles et aux communautés de tout le pays », a déclaré le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, dans la foulée de l’annonce de ce nouveau programme, félicitant d’autre part les propriétaires d’immeubles commerciaux qui ont déjà démontré leur bonne volonté et fait preuve de souplesse dans leurs pratiques de collecte des loyers.

Le ministre Morneau croit que la nouvelle mesure gouvernementale aidera les locataires commerciaux en difficulté à « rebondir lorsque la crise va s’apaiser. »

Selon la porte-parole du ministère des Finances du Canada avec qui Transport Routier s’est entretenu, plus de détails seront bientôt rendus publics quant à savoir si un locataire peut initier une telle démarche ou si ce sont exclusivement les propriétaires d’immeubles commerciaux qui pourront faire la demande d’adhésion au programme.

Un portail d’information plus détaillée est aussi à venir sous peu, nous dit-on.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*