AECOM concevra le pont Gordie-Howe Windsor-Detroit

0

La multinationale de soutien technique et de réalisation d’infrastructures AECOM a été choisie par l’Autorité du pont Windsor-Detroit à titre de membre du consortium Bridging North America pour la conception du futur pont Gordie-Howe, qui reliera Windsor en Ontario à Detroit au Michigan, annoncent Business Wire et le Financial Post.

AECOM est déjà présente dans plusieurs grands projets d’infrastructures au pays, notamment celui de de la reconstruction de l’échangeur Turcot à Montréal.

Le projet du pont Gordie-Howe, géré en partenariat public-privé (PPP), est évalué à 4,8 milliards de dollars et la date provisoire de mise en service a été fixée à 2022. Il s’agira d’un pont suspendu à haubans d’une longueur de 2,5 kilomètres, dont le tablier principal de 853 mètres sera le plus long d’Amérique du Nord. Il reliera la 401 du côté canadien à la I-75 aux États-Unis avec ses six voies de circulation. La conception du projet confié à AECOM inclut les points d’entrée ainsi que les échangeurs permettant de relier les réseaux routiers de chaque côté de la frontière.

« Les ponts servent d’abord à faciliter les échanges et ce projet ne fera pas exception à la règle puisqu’en plus de faire office de point d’accès majeur entre le Canada et les États-Unis, il viendra appuyer la croissance économique par la création d’emplois, le tourisme et les échanges commerciaux », a déclaré Michael S. Burke, PDG d’AECOM.

Cet optimisme semble partagé par le gouvernement fédéral. « Le projet du pont international Gordie-Howe est le projet d’infrastructure binational le plus vaste et le plus ambitieux réalisé à la frontière du Canada et des États-Unis. », peut-on lire sur le site Web d’Infrastructure Canada, qui ajoute que le projet favorisera le déplacement sécuritaire et efficace des gens et des biens qui traversent la rivière Detroit, ce qui devrait permettre d’appuyer les économies de l’Ontario, du Michigan, du Canada et des États-Unis.

Le pont Gordie-Howe sera une option additionnelle à l’Ambassador Bridge pour emprunter le corridor Windsor-Detroit, le passage commercial terrestre le plus achalandé entre le Canada et les États-Unis, avec 25% des échanges commerciaux par camion entre les deux pays. L’année dernière, plus de 2,6 millions de camions ont traversé la frontière entre Windsor et Detroit, transportant des biens d’une valeur de plus de 130 milliards de dollars.

Illustration : Infrastructure Canada.

Partager.

Laisser une réponse