Agropur vend ses activités de transport de lait

Avatar

La coopérative Agropur a annoncé aujourd’hui la vente de ses activités de transport de lait en vrac au Québec. La coopérative cessera également ses activités de transport de lait en Nouvelle-Écosse.

« Dans l’objectif de simplifier son modèle d’affaires et de miser sur ses actifs les plus stratégiques, Agropur choisit de se retirer du transport du lait en vrac dans ces deux provinces », a expliqué M. Émile Cordeau, chef de la direction d’Agropur.

Transport Petit fait du transport laitier depuis des années. (Photo : Transport Petit)

Au Québec, le plus important acquéreur est Transport Petit, qui devient propriétaire de 100% des actifs de la division Beaudry-Lacoste (Agropur) et de la très grande majorité de ses activités, précise Diane Jubinville, porte-parole  d’Agropur.

En entrevue à Transport Routier, Marc-Antoine Petit, copropriétaire de Transport Petit, indique qu’en fait c’est leur filiale CS2M qui fait l’acquisition.

Son père Sylvain, également copropriétaire, précise que la famille fait non seulement l’achat du fonds de commerce des activités de transport mais également de 47 camions et d’autant de remorques citernes. L’entreprise embauche aussi une soixantaine d’anciens employés d’Agropur, dit-il.

« C’est une belle transaction », déclare Sylvain Petit, dont l’entreprise est située à Ste-Hélène-De-Bagot, entre St-Hyacinthe et Drummondville. La famille possède par ailleurs un relais routier dans le secteur, en bordure de l’autoroute 20.

Marie-Andrée et Marc-Antoine Petit représentent la relève de l’entreprise familiale. (Photo : Transport Petit)

Parmi les camions et remorques inclus dans la transaction, certaines unités seront affectées au transport entre différentes usines, par exemple pour amener à une usine de fromage le lactosérum dont elle a besoin. Les autres feront la cueillette du lait chez les agriculteurs pour le transporter aux usines de traitement et d’emballage.

Les producteurs de lait n’ont pas à craindre de faire affaire avec des apprentis sorciers puisque la famille Petit est dans le domaine depuis des années. « On a été dans le transport laitier toute notre vie. Ce n’est pas de l’inconnu pour nous, ce n’est pas de l’inconnu pour les producteurs », rassure Sylvain Petit.

Les détails financiers de la transaction n’ont pas été dévoilés.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*