Après des retards liés à la Covid-19, la MD Series de Mack est maintenant en pleine production

0

La production des nouveaux camions Mack de poids moyen a été repoussée de deux mois en raison de la pandémie de Covid-19, mais les camions ont commencé à quitter la chaîne de montage le 1er septembre.

Alors que la pandémie a écrasé la demande de camions de poids moyen de quelque 40 % cette année, «Nous voyons les signes précurseurs d’une reprise», a déclaré Jonathan Randall, premier vice-président des ventes et des opérations commerciales chez Mack, lors d’un entretien avec des journalistes de la presse spécialisée le 22 septembre. «L’année prochaine, nous prévoyons une pression à la hausse sur la demande de camions des classes 6 et 7 et nous sommes confiants par rapport aux perspectives que nous avons pour ce segment.»

C’est une bonne nouvelle pour Mack, qui a investi 13 millions de dollars américains dans une nouvelle usine d’assemblage de 280 000 pieds carrés, dans la vallée de Roanoke, dédiée aux camions MD Series. Elle emploiera quelque 250 travailleurs d’ici la fin du mois de février 2021.

L’une des choses qui ont attiré Mack sur le marché des véhicules de poids moyen est sa constance. M. Randall l’a décrit comme un «marché solide, performant et constant», totalisant environ 100 000 camions par année aux États-Unis et au Canada.

«Au même moment, nous avions de nombreux clients qui utilisent nos produits de classe 8 en même temps que ceux des classes 6 et 7 et qui nous demandaient une solution de source unique», a-t-il ajouté. «Nos concessionnaires étaient également désireux de se lancer dans ce segment. Nous savons que nous avons la présence et la capacité nécessaires pour servir ce marché et nous pensons que le marché restera solide.»

Mack propose désormais une gamme complète de camions des classes 6 à 8, couvrant un large éventail d’utilisations. La MD Series convient aux activités de cueillette et de livraison ainsi qu’aux applications nécessitant, entre autres, une semi-remorque fourgon, une remorque frigorifique, une remorque plateau, une benne basculante, une citerne ou une nacelle. Le MD6 est un camion de classe 6 avec un PNBV de 25 995 livres, tandis que le MD7 de classe 7 a un PNBV de 33 000 livres.

 

(photo : Mack Trucks)

Pour lancer la production à l’ère de la Covid-19, Mack a dû suivre tous les protocoles des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies , y compris la distanciation physique, la prise de température lors de l’entrée dans l’usine, l’obligation de porter un masque à l’intérieur et une communication constante avec les employés. Mack a aussi embauché près de 85 personnes au beau milieu de la pandémie, alors que les pertes d’emploi ailleurs s’accumulaient un peu partout.

Mais M. Randall ne s’attend pas à ce que le virus ait des répercussions durables sur la production de l’entreprise, ni sur ses objectifs.

«Cela n’a pas eu d’incidence sur notre erre d’aller, nous continuions de mettre en place ce qui était prévu», a-t-il ajouté. «Nous avons un plan pour ne pas affecter nos objectifs de volume, non seulement en 2020, mais aussi en 2021.»

Bien que Mack ne divulgue pas ses prévisions de ventes, M. Randall a déclaré : «Nous avons des objectifs ambitieux en termes de parts de marché, et nous sommes capables d’atteindre ces objectifs et cette croissance avec la configuration que nous avons présentement.»

En entrant dans le segment des véhicules de poids moyen (un segment que Mack a quitté en 2002), le fabricant s’est associé à Allison pour les transmissions et à Cummins pour la puissance – on ne retrouve pas de bouledogue doré (le symbole d’un groupe motopropulseur Mack entièrement intégré) sur le capot des MD.

«En faisant des recherches sur ce que nous voulions faire, nous avons parlé à beaucoup de clients du segment des poids moyens et à des clients qui possèdent des camions dans toutes les classes afin de déterminer le produit de base nécessaire pour être viable dans ce marché», de conclure Jonathan Randall. «Selon les réactions suscitées, un partenariat avec ces fournisseurs de classe mondiale – Cummins et Allison – pour équiper nos camions sur la chaîne de montage, serait acceptable pour notre clientèle.»

Partager.

Laisser une réponse