Au volant du nouveau Peterbilt 579 Ultraloft

Jack Roberts

La nouvelle version du tracteur routier Model 579 de Peterbilt n’est pas seulement une mise à jour. C’est peut-être l’un des plus importants camions que Peterbilt ait jamais fabriqués.

C’est bon de se retrouver au volant d’un tracteur routier flambant neuf après des mois de quarantaine provoquée par la COVID, même si les plaines du Texas central ne sont pas l’endroit le plus enchanteur qu’un chauffeur puisse espérer.

Mais, si vous voulez visiter Peterbilt, vous devez aller au Texas. À Denton, au Texas, pour être précis. Et les terrains plats et dégagés y composent le paysage. Croyez-moi : si vous êtes un adepte de Peterbilt, vous sera très certainement intéressé de conduire le nouveau tracteur Model 579 de l’année modèle 2021. Il s’agit d’une nouvelle mouture du tracteur routier vedette de Peterbilt, qui a fait ses débuts de façon remarquée en 2012.

Depuis, le Model 579 a fait l’objet de plusieurs révisions et améliorations, notamment l’ajout d’un ensemble aérodynamique EPIQ, particulièrement efficace, qui a permis d’améliorer l’efficacité énergétique du camion de 10 % par rapport au Model 579 de base.

Le nouveau Model 579 Ultraloft constitue la première mise à jour majeure du camion par Peterbilt depuis ses débuts en 2012. (Photo: Jack Roberts)

Toutefois, la dernière version du Model 579 ne se limite pas à quelques retouches extérieures ou à l’ajout de garnitures. Le nouveau camion, que Peterbilt appelle le «nouveau Model 579» pour cette première année de mise en marché, constitue en fait la première mise à niveau majeure du camion depuis ses débuts il y a neuf ans.

Le nouveau Model 579 est le bébé de Jacob White, directeur du marketing produit chez Peterbilt, qui a passé la journée avec moi dans le camion alors que je le mettais à l’essai sur les autoroutes isolées de Denton.

Il m’a dit que le nouveau Model 579 est, à bien des égards, un tout nouveau camion. D’une part, la partie avant, déjà élégante et aérodynamique, a été améliorée. «Pour ce faire», explique M. White, «nous avons dû abaisser le radiateur pour améliorer le flux d’air et la visibilité. Et cela signifie que nous avons dû renforcer le châssis du camion de 15 % pour tenir compte de ces changements. Ce châssis redessiné a été jumelé à de nouveaux supports de moteur optimisés pour la réduction du bruit qui permettent une vitesse de croisière autoroutière à 1 500 tours/minute tout en offrant une meilleure conduite et un intérieur de cabine nettement plus silencieux, c’est-à-dire 10 % plus silencieux que le précédent Model 579.»

Mais, au fond, de poursuivre M. White, le nouveau Model 579 est tout simplement le camion le plus avancé technologiquement que Peterbilt ait jamais fabriqué. Il comprend une foule de nouvelles caractéristiques et de nouvelles technologies, une nouvelle série d’améliorations aérodynamiques hautement raffinées ainsi que des caractéristiques rehaussant le confort et optimisant l’efficacité à l’intérieur de la cabine et du compartiment couchette.

Look avant-gardiste et performances aérodynamiques

Lorsque vous vous approchez pour la première fois du nouveau Model 579, vous êtes frappé par la silhouette élancée de l’avant du camion. Selon M. White, le développement du nouveau modèle a pris cinq ans, et cela se voit. Le nouveau capot est l’élément le plus frappant. Fabriqué dans un matériau léger appelé Metton, il est plus étroit que le capot des précédents modèles 579 – et plus résistant aux dommages, de dire M. White. Bien sûr, l’emblématique «Oiseau» Peterbilt trône fièrement au sommet de l’imposant radiateur en acier inoxydable, des courbes latérales complémentaires et des ailes basses et élancées rappellent les Peterbilt d’autrefois.

De nouveaux phares DEL novayeurs (en option), un pare-chocs en trois pièces et des phares antibrouillard bien pensés viennent compléter l’aspect général de l’avant du camion. Le pare-chocs a été conçu à partir de zéro afin d’intégrer de manière transparente une couverture radar avant pour les systèmes d’atténuation des collisions, tandis que les phares antibrouillard sont entièrement intégrés pour compléter les feux de route et comportent des phares de virage pour illuminer les deux pare-chocs avant lors des virages de nuit. C’est là une des nombreuses nouvelles fonctionnalités s’appuyant sur une importante contribution des chauffeurs pendant la phase de conception, souligne M. White.    

Une nouvelle option baptisée Advanced Aero Mirror, qui comprend des caméras de recul encastrées au bas de l’ensemble rétroviseur, sera disponible cet automne. (Photo: Jack Roberts)

Les nouveaux rétroviseurs sautent aussi aux yeux. Il y aura deux options de rétroviseur sur le nouveau Model 579. Mais mon camion d’essai était équipé de la nouvelle option avant-gardiste Advanced Aero Mirror, qui elle-même comprend le nouveau Digital Vision System de Peterbilt, un système de caméra de recul qui sera disponible en option à partir de cet automne.

Les rétroviseurs Advanced Aero Mirrors sont reliés aux nouveaux montants avant plus aérodynamiques, par un robuste bras de support monopoutre qui contient des passe-fils pour le système de caméra, et ils ont une forme efficace et raffinée conçue pour expulser l’air au-dessus et autour d’eux. Mais ce qui est le plus intéressant, ce sont les caméras intégrées, orientées vers le bas et vers l’arrière, placées au bas du rétroviseur. Plus loin, on ne peut s’empêcher de remarquer une prise d’air avant ultra basse, des composants aérodynamiques flexibles et faciles à enlever sans outils, déplier, ainsi que des nouveaux carénages d’essieux tandem.     

Prises dans leur ensemble, ces nouvelles caractéristiques aérodynamiques permettent au nouveau Model 579 d’améliorer l’économie de carburant de 7 % par rapport aux anciens modèles 579 – une amélioration que M. White qualifie à juste titre «d’énorme».

L’allure générale est à la fois volumineuse et élégante. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un camion moderne et aérodynamique. Mais il ne fait également aucun doute qu’il s’agit clairement, et fièrement, d’un Peterbilt, abordant suffisamment d’éléments rétro pour plaire même aux plus fervents admirateurs de modèles classiques.  

Une sensation d’intégration

C’est dans la cabine de ce nouveau camion que l’on commence vraiment à voir à quel point cette version du Model 579 est transformatrice, et c’est là que j’ai commencé à réfléchir à l’importance que ce camion aura probablement pour Peterbilt d’un point de vue historique.

Les premiers éléments qui attirent l’attention lorsque vous montez dans la cabine, ce sont les moniteurs des caméras de recul montés sur le montant avant. Méfiant, j’ai délibérément claqué la porte côté conducteur plus fort que d’habitude pour voir à quel point les écrans vibraient lorsqu’une porte est fermée avec force. Comme avec tous les Peterbilt, la porte s’est refermée en produisant un simple souffle d’air étouffé. Mais, plus important encore, les écrans des caméras de recul n’ont pas vraiment bougé.   

Il s’agit d’un point révélateur pour moi, et ce point a été renforcé tout au long de ma journée au volant du nouveau Model 579 : les ingénieurs de Peterbilt ont livré un nouveau camion offrant une sensation d’intégration totale. On a l’impression que tout a été pensé et qu’aucun élément n’a été simplement boulonné ou ajouté après que la conception ait été finalisée. Tout dans le camion, des rétroviseurs au système de caméra, en passant par la réponse de la direction et l’impressionnant système de sécurité active, semble solide, complet et planifié dès le début. Le camion semble robuste et sécuritaire, aussi bien à l’arrêt qu’à vitesse de croisière sur l’autoroute.

Sur le siège conducteur, cependant, mon attention était toujours captée par les écrans des caméras de recul à l’intérieur de la cabine, et par les rétroviseurs à l’extérieur de la cabine. M. White m’a montré les systèmes de commande montés sur l’accoudoir qui, une fois de plus, ont été intégrés dans un seul module de commande et se sont révélés intuitifs et faciles à utiliser.

Les écrans des caméras peuvent être programmés indépendamment par le conducteur pour afficher plusieurs vues, y compris un grand angle, la vision nocturne, et le suivi de remorque. Les lignes de visibilité vers les moniteurs et les rétroviseurs sont excellentes et n’interfèrent pas les unes avec les autres.

Un nouveau dispositif d’affichage numérique de 15 pouces, monté derrière le volant, est très lumineux, facile à lire et configurable à l’infini par le chauffeur. (Photo: Peterbilt.)

En tournant la clé de contact, j’ai eu une autre agréable surprise dans le nouveau Model 579 : un tout nouveau dispositif d’affichage numérique de 15 pouces monté au centre du tableau de bord, derrière le volant. Ce nouvel écran d’information, lumineux et facile à lire, est configurable à l’infini par le chauffeur, mais il fonctionne également sur une base prioritaire pour alerter les chauffeurs dès qu’un problème survient.

Les graphiques de l’affichage sont nets, clairs et bien éclairés grâce à une lumière brillante combinée à un arrière-plan mat rehaussé d’un revêtement antireflet et anti-éblouissement. En parcourant les options de contrôle avec M. White, j’ai découvert qu’il y a trois options Drive View Zones différentes parmi lesquelles choisir, et vous pouvez configurer différentes jauges et différents cadrans selon vos préférences pour chacune de ces options de visualisation.  

La fonction «System Check» du dispositif d’affichage numérique constitue une autre caractéristique intéressante. Elle aide le chauffeur lors de son inspection avant départ en vérifiant 13 composants essentiels du véhicule pour s’assurer qu’il est prêt pour la journée qui commence. Une fonction d’information post-voyage fait de même à la fin de la journée, et un écran supplémentaire relaye un résumé des principales données du trajet de la journée.

Derrière le poste de conduite, le compartiment couchette intégral du Model 579 offre une hauteur libre de huit pieds (2,5 mètres) et un espace personnel de 70 pieds cubes pour se détendre et travailler. Il offre désormais plus d’espace de rangement, mais aussi suffisamment de place pour des petits électroménagers et des lits superposé avec une échelle escamotable en option, et beaucoup de lumière provenant à la fois des puits le lumière et de nombreuses ampoules DEL réglables, situées à l’intérieur.  Et l’ingénierie de Peterbilt en matière de réduction du bruit ne se limite pas à la modification des supports du moteur du camion. Une isolation acoustique supplémentaire et d’autres nouvelles technologies de réduction des sons rendent l’intérieur du Model 579 particulièrement silencieux, que ce soit à l’arrêt ou sur l’autoroute.    

Une conduite en douceur

Si je devais choisir un seul mot pour décrire la conduite du nouveau Model 579 sur la route, j’opterais pour le terme «douceur». C’est un camion à la fois conformable et, grâce à toutes les nouvelles technologies que j’ai mentionnées, étonnamment facile à conduire.

Naturellement, la visibilité de face et latérales est assez bonne. Mais il en va de même pour la visibilité arrière. Il s’est avéré que pendant mon essai routier, j’ai utilisé à la fois le système de caméra et les rétroviseurs en fonction des circonstances et des informations dont j’avais besoin. Les deux systèmes ont tendance à se compléter l’un l’autre.

Ainsi, même si vous n’avez pas la perception de la profondeur avec l’écran, par exemple, un coup d’œil rapide au rétroviseur donne instantanément à votre cerveau ce petit détail supplémentaire en un clin d’œil. Mieux encore, le système de caméra comble ces vides trop familiers que vous obtenez des rétroviseurs conventionnels, vous donnant une compréhension beaucoup plus complète de ce qui se passe autour de vous et – surtout – éliminant complètement les angles morts du côté conducteur et passager du camion-remorque.

Cette sensation «d’intégration» dont j’ai parlé est particulièrement frappante dans le trafic sur l’autoroute, alors que le régulateur de vitesse actif, le système de radar avant et latéral et les autres systèmes d’atténuation des collisions rendent la navigation autour des autres camions et voitures plus sécuritaire et plus efficace. Les informations qui parviennent au chauffeur vous permettent d’anticiper et de réagir rapidement et efficacement aux autres véhicules. La confiance que vous procurent le moteur diesel MX13 de 13 litres de 455 chevaux et la transmission légère automatisée à 12 vitesses de Paccar vous donne la puissance dont vous avez besoin quand vient le temps d’emprunter la voie de dépassement et de poursuivre votre route.

Le régulateur de vitesse adaptatif s’est avéré un autre atout de taille : il me permettait de garder facilement ma place dans la circulation et de faire face sans effort à la circulation plus lente devant moi et aux voitures qui me coupaient la voie. Comme tous les États du sud, le Texas a sa part de petites villes où les limites de vitesse peuvent baisser de façon spectaculaire avec peu ou pas d’avertissement. Mais pour rester en sécurité et en toute légalité, il suffisait de ralentir, d’atteindre une nouvelle vitesse de croisière et de regarder les patrouilleurs pointer leurs pistolets radars vers quelqu’un d’autre en passant devant leur point de surveillance.

Comme mentionné, je pense que le nouveau Model 579 Ultraloft est un camion important et transformateur pour Peterbilt. On peut vraiment sentir que toute la technologie et les systèmes de sécurité fonctionnent parfaitement ensemble lorsqu’on conduit ce camion qui est, à bien des égards, une révélation. C’est un camion qui, visiblement, a été conçu en pensant aux chauffeurs, et que vous pouvez facilement conduire toute la journée en vous sentant confortable, en sécurité et productif.

(Photo: Peterbilt)

Jack Roberts

Jack Roberts couvre les industries nord-américaines du camionnage et du transport depuis 1995. Titulaire d'un permis de classe 1, il est devenu une autorité de premier plan en matière de logistique et de véhicules, y compris les systèmes de véhicules autonomes et les camions électriques à batterie et à hydrogène. M. Roberts est diplômé de l'Université de l'Alabama. Il vit et travaille à Tuscaloosa en Alabama.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*