Bois d’œuvre vers les États-Unis : Le marché en dents de scie

0

Le quotidien La Presse rapporte ce matin que le marché du bois d’œuvre à destination des États-Unis reprend du poil de la bête, après une baisse momentanée ces dernières semaines.

Selon le quotidien montréalais, plusieurs éléments – la prévision de catastrophes naturelles comme les ouragans et les feux de forêt par exemple – auraient poussé les acheteurs américains à passer des commandes plus élevées qu’à l’habitude au cours de l’été par crainte d’une pénurie, ce qui expliquerait le ralentissement momentané de l’automne.

Le manque de capacité des moyens de transport – autant ferroviaires que routiers – aurait aussi contribué à ces commandes « préventives ».

Selon les intervenants de l’industrie forestière québécoise cités par le quotidien montréalais, le marché s’annonce plutôt bien pour les prochains mois, malgré des hausses de taux d’intérêt à venir, des deux côtés de la frontière.

Les taux d’intérêt plus élevés, jumelés aux droits compensatoires exigés par les Américains et qui peuvent faire grimper le prix d’une maison de 9 000 $ à eux seuls, restreignent l’accès à la propriété chez nos voisins du sud.

Toutefois, le vigoureux marché de la rénovation devrait compenser et faire en sorte que nos camions continuent d’exporter du 2×4 et du 2×6 en quantité.

Partager.

Laisser une réponse