C.A.T. met en service un tracteur au GNC équipé d’un essieu électrique Hyliion

0

C.A.T. Transport, de Coteau-du-Lac, passe à une nouvelle étape dans sa démarche de propulsion au gaz naturel, alors qu’un premier camion hybride de la compagnie a pris la route il y a quelques jours.

Le Freightliner Cascadia, déjà muni d’un moteur au gaz naturel comprimé Cummins ISX 12G, s’est vu ajouter la solution hybride CNG d’Hyliion, laquelle comprend une batterie de 8 kW/h, un essieu électrique de 120 chevaux et 1 500 lb-pi. de couple et un système de gestion thermique. Le système hybride peut être installé sur la plupart des véhicules lourds de classe 8 au gaz naturel. L’essieu électrique fournit plus de puissance pour aider à franchir les pentes et à transporter les charges lourdes.

Le système d’Hyliion avait attiré l’attention de Daniel Goyette, PDG de C.A.T., lors d’un salon tenu en Californie il y a trois ans. Les gens d’Hyliion, dont le système vise initialement les camions diesel, se sont par la suite rendus chez C.A.T. et ont réalisé que les avantages pourraient possiblement être encore plus grands avec des camions au gaz naturel en système hybride.

En 2014, C.A.T. avait annoncé son intention de convertir sa flotte au GNC et avait signé une entente de location à long terme avec Ryder.

«Les inconvénients que nous avons constatés, c’est que les chauffeurs reprochaient aux camions au GNC de manquer de puissance. Aussi, le retour d’investissement ne permettait pas l’installation de groupes auxiliaires de bord. Nous nous sommes rendu compte que ces camions faisaient beaucoup de marche au ralenti, et que cela était dommageable pour ces moteurs qui font appel à une bougie pour l’allumage. Enfin, le fait que le moteur était plus sujet à forcer en pente en augmentait la chaleur de fonctionnement», explique Daniel Goyette.

Le produit d’Hyliion évite que le moteur travaille trop fort en pente et fournit la puissance additionnelle à la demande. Un logiciel permet d’accumuler de l’énergie lorsque le véhicule roule sur le plat ou descend une pente. Le système comprend aussi un groupe auxiliaire de bord au cœur duquel se trouvent des batteries supplémentaires offrant jusqu’à 12 heures de refroidissement de cabine, permettant d’éliminer la marche au ralenti du moteur.

Don Simpson a commencé, il y a quelques jours, à conduire son camion hybride GNC/électrique. (Photo: courtoisie)

«Tout cela ensemble nous apporte la valeur ajoutée qui nous manquait dans ces camions», indique Daniel Goyette.

Dans un premier temps, C.A.T. entend équiper cinq camions du système hybride d’Hyliion afin d’en évaluer le rendement. «Si les choses vont bien, l’objectif serait d’équiper la centaine de camions de la flotte. Tout dépend des résultats que le produit va donner», explique Daniel Goyette.

Le surcoût du système hybride d’Hyliion est de quelque 40 000 dollars canadiens. Le PDG de C.A.T. espère que la technologie sera approuvée dans le cadre du programme Écocamionnage. Il espère ainsi prolonger de trois ans la durée de vie des camions munis de cette technologie. Ils continueront à desservir les mêmes marchés, soit le Québec, l’Ontario et le Texas.

C.A.T. s’intéresse aussi à la solution Hypertruck ERX d’Hyliion, un groupe motopropulseur entièrement électrique pour camion de classe 8 qui se recharge de lui-même en roulant, au moyen d’une petite génératrice au gaz naturel.

Partager.

Laisser une réponse