Camo-route publie les résultats de son 2e sondage COVID-19

0

Camo-route, le Comité sectorielle de main-d’oeuvre de l’industrie du transport routier, a publié les résultats de son deuxième sondage mensuel sur les impacts et enjeux de la COVID-19 sur l’industrie. Des entreprises du secteur du transport routier ont répondu au sondage du 9 au 17 juillet 2020.

L’objectif était de colliger des informations sur l’évolution de la situation actuelle du secteur en raison de la pandémie, d’évaluer la progression de l’emploi, la reprise des activités et permettre d’avoir un portrait général de la situation présente au sein de l’industrie du transport routier.

Camo-route indique que ce deuxième sondage a été complété par un nombre limité d’entreprises mais que les résultats permettent d’avoir un portrait de la réalité vécue par ce groupe d’entreprises dans le contexte de la crise actuelle.

Les difficultés de recrutement persistent, principalement pour le poste de conducteur de camion.

Voici les faits saillants du sondage, dans le volet transport de marchandises :

-35% des entreprises sondées sont en mode relance, 55,88 % n’ont jamais été à l’arrêt et 29% vivent une croissance de l’emploi;

-Les difficultés de recrutement persistent (76%), principalement pour le poste de conducteur de camion qui est le plus touché;

-44% des entreprises affirment qu’aucun emploi n’a été affecté.

-67,65% des entreprises jugent très adéquats ou adéquats les programmes gouvernementaux mis en place dans le cadre de la COVID-19;

-Dans une proportion importante, variant de 37% à 45%, les entreprises jugent ne pas avoir besoin de l’aide à la formation, à l’implantation des mesures sanitaires, à l’achat d’équipement sanitaire et à l’adaptation des lieux de travail.

-Les difficultés reliées aux mesures sanitaires sont causées principalement par leur complexité et leur mise en place dans 67,7% des entreprises.

Vous pouvez consulter les résultats du sondage, volet transport des marchandises, ici. 

Un dernier questionnaire sera proposé au mois de septembre 2020 afin de brosser un portrait de la situation de la COVID-19 de mars à septembre 2020.

Partager.

Laisser une réponse