Chargement de camion mortel – Les conclusions de la CNESST

0

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rendu publiques ce matin les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie, le 13 avril 2018, à un cariste procédant au chargement d’un camion à Acton Vale, en Montérégie.

Croyant à tort que le chargement était terminé, le chauffeur a avancé son tracteur attelé à la semi-remorque au moment où la victime y entrait pour y déposer une palette à l’aide de son chariot élévateur.

Le chariot élévateur est tombé dans l’espace créé entre le quai et la semi-remorque. Le cariste s’est retrouvé au sol à l’extérieur du poste de conduite et a été écrasé mortellement par la charge qu’il transportait sur sa palette.

Parmi les causes de l’accident, la CNESST cite que la gestion des activités de transbordement était déficiente étant donné qu’elle n’empêchait pas le départ inopiné des semi-remorques.

À la suite du tragique événement, la CNESST a demandé à l’employeur de mettre en place des mesures pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs, dont une procédure de travail sécuritaire pour les travaux de transbordement, des moyens de contrôle durables et l’évaluation des risques aux quais de transbordement.

L’entreprise a aussi dû informer et former les travailleurs quant aux procédures de travail sécuritaire.

Par communiqué, la CNESST rappelle certaines mesures pouvant être mises en place pour éviter le déplacement accidentel d’une semi-remorque pendant son chargement ou son déchargement :

  • Mettre en place des moyens techniques pour retenir la remorque au quai pendant le transbordement, par exemple, un dispositif de retenue de la barre anti-encastrement .
  • S’assurer d’une communication adéquate entre les chauffeurs et le personnel affecté au transbordement.
  • S’assurer que les procédures de travail sont sécuritaires pour toutes les opérations de transbordement.

Les chariots élévateurs doivent être inspectés, munis d’une ceinture de sécurité, et seules les personnes formées et autorisées peuvent les utiliser.

Pour en savoir plus sur les mesures de prévention en lien avec les activités de transbordement, les employeurs et les travailleurs peuvent cliquer ici.

Partager.

Laisser une réponse