Chômage à 5,5% – Le marché de l’emploi sous pression

0

Bonne nouvelle pour l’industrie du camionnage qui transporte les biens consommés lorsque l’économie est en santé : le marché de l’emploi se porte bien au Québec. Mauvaise nouvelle pour l’industrie du camionnage en pénurie de main-d’œuvre : le marché de l’emploi se porte si bien que les transporteurs continueront pendant un moment à avoir du mal à recruter du personnel.

Selon les données récemment publiées par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), le Québec a enregistré en 2018 une progression de 38 900 emplois en moyenne (+ 0,9%) par rapport à 2017. Il s’agit d’une hausse pour une quatrième année consécutive. Le nombre d’emplois a ainsi atteint 4 262 200 en 2018.

Avec l’Ontario, l’Alberta, la Colombie-Britannique, le Québec a été le moteur de la croissance de l’emploi au Canada au cours de l’année qui vient de se terminer.

Le taux de chômage a diminué sous la barre de 6% et s’est établi à 5,5% en 2018. Il s’agit du plus bas niveau observé depuis 1976. Le taux d’emploi, quant à lui, s’établit à 61,0% et atteint lui aussi un sommet historique depuis 42 ans.

La hausse de l’emploi en 2018 s’est observée uniquement dans l’emploi à temps plein et dans l’emploi permanent. Les régions de Montréal (+ 22 600) et de Laval (+ 17 100) ayant été les principales sources de la croissance de l’emploi au Québec en 2018.

Chez les femmes (+ 27 000), la croissance de l’emploi a été deux fois plus rapide que celle des hommes (+ 11 900).

Les Québécois ont travaillé en moyenne 35 heures par semaine en 2018. Ce nombre a peu varié par rapport à 2017. Le salaire horaire moyen a augmenté de 1,9%, alors que l’inflation progressait de 1,7%.

Partager.

Laisser une réponse