Conduite autonome et électrification des camions : Bosch investit des milliards

0

La multinationale allemande Bosch a dévoilé ce matin ses résultats financiers finaux pour 2018.

Au-delà des dividendes versés aux actionnaires, on remarque l’intérêt marqué de l’entreprise à l’égard de la conduite autonome, pour laquelle elle annonce des investissements de 4 milliards d’euros (un peu plus de 6 milliards de dollars canadiens) en recherche et développement d’ici 2022.

Bosch entend d’abord se concentrer sur la conduite autonome des niveaux 2 et 3, puis atteindre la conduite 100% sans chauffeur (niveaux 4 et 5) d’ici quelques années à peine puisqu’elle compte s’y attaquer « au début de la prochaine décennie »… décennie qui commence dans moins de 12 mois.

4 000 ingénieurs se consacrent au développement de la conduite autonome chez Bosch.

La machine peut étonnamment bien imiter l’humain.

La firme allemande estime par ailleurs que la circulation mondiale de biens sera pratiquement multipliée par deux d’ici 2030, ce qui pose un défi en matière d’émissions. De là son intérêt pour les systèmes d’électrification des camions qui n’émettent aucun pollution. Selon ses projections, un véhicule commercial sur quatre dans le monde (près d’un un sur trois en Chine) sera propulsé en tout ou en partie à l’électricité d’ici les 11 prochaines années.

Bosch estime être bien positionnée pour répondre à cette demande appelée à croître, notamment avec des essieux d’assistance électrique pour camions et remorques. Elle rappelle qu’elle travaille aussi en partenariat avec Nikola Motor (photo ci-dessous) sur des systèmes de propulsion électriques alimentés par piles à combustible utilisant l’hydrogène pour des camions lourds de 40 tonnes, l’équivalent d’un camion de classe 8.

« Que ces véhicules soient partiellement électriques, entièrement électriques, à batteries ou à piles à combustible, nous sommes prêts pour le marché », a déclaré Dr. Volkmar Denner, président du Conseil d’administration de Bosch.

Partager.

Laisser une réponse